Drame à Fabrègues : projeté à 30 mètres, un piéton tué par un fourgon

INFO MÉTROPOLITAIN. Un piéton, très grièvement blessé dans la nuit de mercredi à ce jeudi, sur la commune de Fabrègues, à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Montpellier, après avoir été percuté par une fourgon est décédé sur les lieux.

Âgé d’une vingtaine d’années, le piéton a, en effet été renversé par une camionnette vers 4h20 cette nuit, sur la RD 613, près de l’intersection avec la RD 27 E7, en direction de Saint-Jean-de-Védas, non loin du lieu-dit Les Campanelles.

La route était coupée dans les deux sens à 5h, avec des déviations mises en place durant l’opération de secours. La circulation a été rétablie à 6h.

Le piéton descendait t-il d’une voiture immobilisée ?

Le piéton se trouvait-il au milieu de la chaussée qu’il traversait dans l’obscurité ? Était-il sur le bord de la route et le chauffeur du fourgon ne l’a vu qu’au dernier moment ? Est t-il descendu d’une voiture immobilisée sur la route ? Il n’est pas exclu que la victime se trouvait à bord d’un véhicule qui était à l’arrêt sur la RD 613 et qu’il ait été fauché en descendant… L’enquête des gendarmes de la compagnie de Castelnau-le-Lez va s’attacher à l’établir.

Le choc a été très violent, la victime a été projetée à une trentaine de mètres et gisait dans le coma au milieu de la route. À l’arrivée des sapeurs-pompiers des casernes de Fabrègues et de Cournonterral le piéton se trouvait en arrêt cardio-respiratoire.

Homicide involontaire

À 5h, les urgentistes du Smur-Samu 34 dépêchés du CHU de Montpellier pratiquaient des massages cardiaques pour ranimer la victime. En vain. Le piéton a succombé à ses blessures à 5h30.

Le conducteur du fourgon, choqué, va être soumis aux dépistages d’alcoolémie et aux produits stupéfiants dans le cadre de la procédure judiciaire ouverte pour homicide involontaire et supervisée par le procureur de la République de Montpellier. Un témoin du drame est, par ailleurs entendu par les gendarmes. Il s’agit du conducteur qui était arrêté sur la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *