MHSC / Coupe de France : un festival pour une qualification (4-3)

Montpellier recevait Lorient dans le cadre des 16es de finale de la Coupe de France. Menés à la mi-temps 2-1 par d’audacieux Merlus, les Pailladins ont fait preuve de volonté pour finalement l’emporter 4-3. Les hommes de Michel Der Zakarian accèdent aux 8es de finale et peuvent se concentrer sur le déplacement à Paris samedi (17h) en Ligue 1. En attendant de retrouver la coupe de la Ligue mercredi (21h) avec le voyage à Monaco pour tenter de se qualifier pour la finale.

Lorient plus efficace

Après une main de Congré à l’entrée de la surface sur laquelle le défenseur était heureux de ne récolter qu’un carton jaune, Bouanga cueillait à froid les Montpelliérains. Son coup franc trompait Bertaud (0-1, 7′). Nullement touchés, les hommes de Michel Der Zakarian repartaient de l’avant. Cozza débordait sur le côté gauche et centrait pour Ninga dans la surface. L’attaquant pivotait et d’une frappe, qui passait entre les jambes de son vis-à-vis, égalisait (1-1, 10′).

Et si Montpellier dominait dans le jeu, les Lorientais ne manquaient pas d’inquiéter Bertaud à plusieurs reprises. Le jeune gardien intervenait avec beaucoup d’à propos dans les airs sur une frappe de Danic (14′) ou à ras de terre après un joli numéro de Claude-Meurice (22′). Montpellier se faisait piéger quelques minutes plus tard sur une remontée du terrain en trois passes conclut par Bouanga d’une lourde frappe au premier poteau (1-2, 32′). Porté Dolly, de plus en plus intéressant, et Sambia, toujours aussi prometteur, au milieu de terrain, l’équipe héraultaise multipliait les tentatives pour revenir à la marque mais ne parvenait pas à tromper Petkovic.

Une seconde période de folie

De retour sur la pelouse, Montpellier partait de plus belle vers l’avant. Le jeune Cozza s’activait sur son côté et se créaient deux occasions. L’une était détournée par Petkovic sans que Ninga ne puisse reprendre derrière (49′), l’autre fuyait le cadre (50′). Les efforts des Pailladins étaient enfin récompensés. Après un ballon mal repoussé par la défense lorientaise, Sambia égalisait d’une frappe instantanée (2-2, 55′). Dans la foulée, bien lancé par Lasne après une récupération de la défense montpelliéraine, Mbenza plongeait dans l’espace, éliminait Traoré et ajustait Petkovic (60′, 3-2).

On pensait les choses bien parties mais Lorient resté dans la rencontre. Après un très mauvais dégagement de la défense montpelliéraine, Claude-Meurice récupérait le ballon et se jouait de Mendès avant de battre Bertaud (62′, 3-3). Mais Montpellier ne comptait pas laisser échappait la coupe de France. Mukiélé débordait sur le côté droit et trouvait Mbenza dans la surface qui redonnait l’avantage aux siens (64′, 4-3). Dans le dernier quart d’heure, les deux équipes se rendaient coup pour coup. Bertaud et Petkovic s’illustraient dans leur cage respective. Mbenza trouvait par deux fois sur sa route le portier lorientais (80′ et 83′). Quand au Pailladin, il devait rester vigilant sur une frappe de Claude-Meurice (84′). Lorient laissait échapper sa chance, quand le jeune gardien montpelliérain ne parvenait pas à s’emparer correctement du ballon sur une sortie aérienne. Fort heureusement celui-ci était mal exploité. Montpellier l’emporte finalement 4-3 et se qualifie pour les 8es de finale de la coupe de France.

Montpellier : Bertaud – Mukiélé, Mendès, Skhiri, Congré, Cozza (87′, Aguilar) – Lasne, Dolly, Sambia – Mbenza, Ninga (87′ Camara).

Lorient : Petkovic – Lecoeuche, Conté, Touré, Moreira – Vajda, Etuin (70′ Saad) – Claude-Maurice, Danic, Bouanga – Courtet (70′ Wissa).

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *