Aéroport de Montpellier Méditerranée : un alerte octogénaire sur deux ailes

80 ans, ça se fête. Aéroport de Montpellier Méditerrané -AMM- n’a pas failli à la tradition, en arrosant cet anniversaire sur le site de Fréjorgues, dans commune de Mauguio, mardi soir en présence de plusieurs centaines d’invités. En effet, le premier atterrissage a eu lieu en 1938. L’octogénaire lancé sur deux ailes est plus que jamais alerte, comme le bilan de l’activité de l’année dernière l’atteste. Des chiffres exceptionnels. Hier soir, autour d’un copieux buffet, on a donc doublement sablé le champagne.

Que de vols parcourus depuis le premier atterrissage sur le tarmac de l’aéroport de Fréjorgues, en 1938. Dans un livre de 138 pages très instructif et qui « décolle », AMM raconte les petites et les grandes histoires de la conquête du ciel, grâce à ses hommes, ses femmes, ses explorateurs de génie, les appareils, les aérodromes ruraux, les écoles de formation etc. Bref, l’incroyable ascension de l’aéronautique jusqu’à 2018.

30 destinations, 16 compagnies aériennes

80 ans après, l’activité est intense : AMM offre un catalogue de lignes qui le place comme un des aéroports français qui va compter à l’avenir : 16 compagnies aériennes offrent 30 destinations, ce dont s’est félicité hier, Emmanuel Brehmer, un directeur heureux : « Nous avons battu le record de trafic journalier, mensuel et annuel en 2017, avec la cinquième année consécutive de croissance et la 4ème plus forte croissance des aéroports de plus d’un million de passagers. L’année dernière, pas loin de 2 millions de passagers commerciaux, locaux et en transit, 1’849’910 exactement ont fréquenté AMM, soit une augmentation de 10,7%, soit 178’000 nouveaux clients ».

Assis à ses côtés, Pierre Vieu, le président du conseil de surveillance d’AMM quia rappelé que l’État était actionnaire d’AMM à 60%, ne cachait pas sa satisfaction et sa confiance à l’équipe du cockpit d’AMM : « 2017 a été un excellent cru, grâce à une parfaite gestion du trafic, qui a généré des bénéfices ».

Le Tops 12

Le Top 12 des destinations d’AMM a été dévoilé : les vols sur Paris -Orly et Roissy-Charles-de-Gaulle- arrivent en tête, avec Nantes, sur le podium, devant des destinations à l’étranger : Londres-Gatwick (4e), Amsterdam (5e), Charleroi (6e), Casablanca (7e), Fes (8e), puis, Bâle-Mulhouse (9e), Marrakech (10e), Nador (11e) et Francfort-Hahn. (Voir la carte ci-dessous de toutes les destinations). En revanche, les vols sur Palma-de-Majorque et Londres-Heathrow ne sont pas reconduites.

Pour les compagnies aériennes, c’est Air France qui survole le Top 12, devant Easyjet et Air Arabia. Puis, Volotea, Ryanair, Hop !, KLM etc.

Le profil des clients détaillé

Le profil des clients est intéressant à analyser pour mieux comprendre l’essor d’AMM : 58% pour l’export -31% pour les affaires, 36% pour les loisirs : les plages, paillotes, restaurants, discothèques, concerts etc. 42% concernent l’import : 28% pour rendre visite à la famille et aux amis, seulement 1% pour séjourner dans une résidence secondaire. « Ce sont des résultats d’une enquête réalisée d’avril à mai 2017 auprès de 30’000 voyageurs. Chaque mois, nous réalisons un sondage à bord des avions, à partir d’un questionnaire remis aux passagers », révèle Emmanuel Brehmer.

Pour booster l’attractivité de l’aéroport de Montpellier, l’équipe dirigeante est fière de détenir un bilan très positif qui constitue un atout pour attirer clients et compagnies aériennes. « La concurrence est rude, nous avons 460 aéroports concurrents en face, on doit se battre au quotidien pour démontrer notre excellent état des lieux, notre bonne santé, notre excellent portefeuille de routes offrant 1,5 million de sièges, d’où notre intérêt de multiplier des partenariats. Ce n’est pas facile d’asseoir notre position, car le monde de l’aviation en Europe est chamboulé, avec des répercussions en France », constate Emmanuel Brehmer.

L’horizon 2018

C’est dire si, fort de cet envol inédit dans les annales, AMM attaque la nouvelle année avec des prétentions, certes, mais avec ce constat : « Il sera difficile de faire mieux que 2017, donc, 2018 est basée sur la consolidation des acquis : assurer la pérennité des lignes créées depuis 2015, atteindre les objectifs de croissance des partenariats en place, avec la Navette, des lignes vers le Maroc et l’Allemagne et les transversales, conserver les passagers acquis sur les routes en forte croissance », relève Pierre Vieu.

L’aéroport de Montpellier est prêt pour offrir une belle saison estivale, avec deux nouvelles destinations : Oujda au Maroc et Munich, en Allemagne, quatre nouvelles lignes : Montpellier-Alger, Montpellier-Paris-Roissy-Charles-de-Gaulle, Montpellier-Oujda et Montpellier-Munich. Et une nouvelle compagnie arrive sur le tarmac d’AMM : ASL Airlines.

Une année de confirmation, mais également de transition en attendant la révolution : le nouvel aérogare de 5 700 m2, opérationnel pour le mois de mai 2019 et le site commercial Tarmac Avenue, à l’entrée du site de Fréjorgues. C’est le projet Destination 2020, avec outre le hall de gare supplémentaire, de nouveaux équipements pour la sûreté des bagages.

Une première phase de travaux évaluée à 26,6 M€. « Ce nouveau hall départ permettra de faire grimper les capacités de l’aéroport à 2,2 millions de passagers/an », confirme Emmanuel Brehmer. L’extension de l’aérogare portera sur 2 500 m² et sera dotée d’un nouveau terminal d’enregistrement low cost. À l’étage, 3 200 m² seront dédiés aux activités commerciales -sur 1000 m²- et à deux nouvelles salles de pré-embarquement. « Ces travaux sont nécessaires pour l’avenir de la plateforme qui doit se développer pour répondre aux besoins du territoire », affirme Emmanuel Brehmer, complétant « Ces 5 700m² changent tout ».

Un site Internet

Autre bonne nouvelle annoncée lors de l’anniversaire des 80 ans, hier : un nouveau site Internet responsive sera en ligne dès le 12 février prochain : des pages modernes, complètes, une sorte de pack où les clients y trouveront toutes les informations sur les vols, les compagnies, les tarifs, les offres, les alertes concernant les retards etc. Ils pourront acheter les billets, louer des voitures directement et même réserver une place de parking par paiement.

Incontestablement, Aéroport Montpellier Méditerranée est un alerte octogénaire solidement posé sur ses deux ailes et qui ne craint pas d’éventuelles turbulences.

La carte des destinations depuis AMM. Photo JMA. Métropolitain.
Pierre Vieu et Emmanuel Brehmer, fiers du bilan 2017 affiché par AMM. Photo JMA. Métropolitain.
Une nouvelle aérogare sera construire pour l’aéroport montpelliérain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *