Vœux 2018 : la Grande-Motte, une quinqua conquérante

La ville héraultaise fête cette année ses cinquante ans, les yeux rivés sur son avenir. 

« Il y a cinquante ans, il n’y avait que vous ». C’est avec ces mots que Stéphan Rossignol, maire de La Grande-Motte et président du Pays de l’Or Agglomération, a accueilli les premiers habitants de la cité des Pyramides, invités d’honneur de la traditionnelle cérémonie des vœux du conseil municipal grand-mottois.

Devant 1 300 personnes, réunies au palais des sports jeudi dernier, le maire a salué « la leçon de vie » de ces pionniers, qui ont cru aux promesses d’une « cité idéale », bâtie sur le sable et les marécages de Petite Camargue.

Retour aux pyramides

Construite sous l’impulsion du général De Gaulle, et imaginée par l’architecte Jean Balladur, la ville émerge au tournant des années 70, avec ses formes pyramidales rappelant étrangement les temples aztèques et son urbanisme à contre-courant des standards de la station balnéaire de l’après-guerre.

Longtemps décriée, aujourd’hui quasi-sanctifiée par l’obtention du label « patrimoine du XXe siècle » en 2010, la Grande-Motte compte fêter fièrement, cette année, ce demi-siècle.

La Grande Motte 2.0

Le premier édile en a profité pour souhaiter à la ville, « le meilleur pour les cinquante années à venir », à l’issue d’un discours mettant l’accent sur la nécessité pour la station de se réinventer. « C’est la seule perspective d’avenir de La Grande Motte », a insisté Stéphan Rossignol, évoquant le projet « ville port », censé donner un « nouveau souffle » à la cité, en affirmant la station comme une ville vivante 365 jours à l’année.

Car 2018, au-delà d’être une date anniversaire est une année décisive, avec la mise en ouvrage de projets structurants accompagnant une opportunité historique pour la ville : la cession par l’État de 40 hectares de terrain appartenant au domaine maritime. Ce qui permettra d’étendre la ville sur ces terrains fraîchement acquis pour accueillir des « nouvelles générations de Grand-Mottois ».

Côté qualité de vie, Stéphan Rossignol a listé les projets de rénovation et de modernisation qui seront lancés cette année : le front de mer, les boutiques du Couchant, un nouveau groupe scolaire, la plaine des sports.

Enfin, dernier volet du projet ville port, le développement d’une économie locale à l’année, en s’appuyant sur le dynamisme de la filière nautique grand-mottoise, à l’image de la société Outremer qui construit les catamarans de luxe américains Gunboat.

Pour le maire LR, ce projet représente « le trait d’union entre La Grande Motte, station phare de la Mission Racine, et le Plan Littoral 21, porté par la Région et l’Etat », un vaste programme de requalification touristique de la région Occitanie, dont la première phase arrêtée à 2020 engagerait 1 milliard d’euros.

>> Voir l’intégralité de la cérémonie des vœux :

 

Crédits photo : FBTS – © Bob ter SCHIPHORST – Tous droits réservés – LGM 2018 – ADAGP Paris 2018 / FJPJ – © Jean-Pierre JOS – LGM 2018 – ADAGP Paris 2018 / FPP – © Pierre PILLET – LGM 2018 – ADAGP Paris 2018.

9 Comments

  1. La Grande Motte…ville pyramidale unique comme sorti d’un manga ou un jeux vidéo,
    Idéalement placer en bord de mer entre côte d’azur et Espagne

  2. La Grande Motte …. des champs libre a gaver a cinq minutes direction Lunel…une tout nouvelle région Ocgitanie qui veut construire un big oarc d’attraction..

  3. La Grande Motte….Montpellier…la région Occitanie….le numéro 3 mondial du jeux vidéo Ubisoft et ces lapins crétins et des alliances mondial avec Nintendo et Mario bross

  4. La Grande Motte serait idéal,pour être la base arrière d’herbergement du futur parc d ‘attraction de la région Occitanie .
    Aéroport a cinq minute, nouvelle gare,nouvelle Autoroute,port de Sète mer et soleil dans la zone la pkus touristique au monde Espagne France Italie

  5. Pas besoin d’avoir polytechenique ou l’étna 🙂
    Un big parc d ‘attraction sur les jeux vidéo Ubisoft and co a la sortie d’une Grande Motte subtillement Végacisé de trois ou quatre Casino grand max comme le Pasino se serait un jackpot assurer

  6. Faut pas se tromper, les British via Londres, les Hallemands via Berlin et tout les autres Européen et plus encore se ferait une joie de venir faire un trois en un France + Parc + Mer et Soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *