Montpellier-Lattes : il refuse de régler les 230 € de taxi

Dimanche soir, un Héraultais de 30 ans a refusé de régler la course d’un chauffeur de taxi, qui s’élevait à 230 €. Et quand un équipage de la police municipale de Lattes s’est présentée sur les lieux, les agents ont été copieusement insultés et outragés.

Dimanche, vers 20h30, un habitant du Bosc, au sud de Lodève, un trentenaire a appelé un taxi pour se faire transporter jusqu’à un night-club situé dans la zone commerciale de Puech-Radier, sur la commune de Lattes, en limite sud de Montpellier. À l’arrivée du taxi sur le parking de cette discothèque, le client a refusé de payer la course, soit 230 €, estimant que c’était trop cher.

Garde à vue

Le chauffeur de taxi a alerté police-secours, via le 17, pour venir gérer le litige. À l’arrivée de la police municipale de Lattes dépêchée sur place, le client qui était ivre est resté sur sa position, expliquant que, s’il avait bien de l’argent pour payer l’entrée dans la discothèque, il n’était pas d’accord sur la facture présentée par le taxi.

Les choses ont mal tourné : il a copieusement insulté, puis ouvertement outragé les agents municipaux lattois, qui l’ont remis illico à un officier de police judiciaire -OPJ- de permanence au commissariat central, où ils ont déposé plainte. L’auteur présumé de cette filouterie s’est retrouvé en garde à vue, avant d’être déféré lundi après-midi au parquet de Montpellier.

>> Précision : pour illustrer cet article, la rédaction de Métropolitain a publié dans un premier temps une photo où apparaissait le numéro de téléphone mobile d’une société de taxi de la métropole de Montpellier. Nous tenons à préciser que cette société n’est en aucun cas concernée par l’affaire de filouterie relatée. Nous présentons nos excuses au taxiteur.

3 Comments

  1. le prix ne me choquent pas…
    40 euros pour aller de l’aéroport a la gare….soit 15 min de voiture…

    Et puis faut payer leur Audi Q7, BMW X5 et autre autre mini austin qui sont tous des véhicules adaptes au metier de Taxi…

  2. Comme c’est intéressant ce genre « d’information »… je plains le pauvre journaliste qui en est réduit à publier ce genre de non événement pour justifier son salaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *