Voeux en métropole : la députée Coralie Dubost devient la risée d’élus

On ne parle que d’elle, elle fait parler d’elle et pourtant, on ne la voit jamais : la députée de la 3ème circonscription de l’Hérault, Coralie Dubost est devenue la risée de maires et de conseillers municipaux depuis les traditionnels voeux publics à la population, en ce début de nouvelle année.

On se souvient de la déclaration du maire de Saint-Brès, Laurent Jaoul la semaine dernière, devant 700 invités, où il avait qualifié la député de la 3ème circonscription de l’Hérault d’Arlésienne. Rebelote ce dimanche matin, lors des vœux de Jackie Galabrun, la maire de Saint-Drézéry, qui est également vice-présidente de la métropole de Montpellier. Pas de députée à l’horizon.

« Madame la députée arrivera en retard »

Les nombreux maires présents ne parlaient que d’une chose, en rigolant encore : en ouvrant la dernière cérémonie des voeux qui s’est déroulée vendredi soir au Crès, le maire -PS- du Crès, Pierre Bonnal a annoncé fièrement la venue de Coralie Dubost pour cette cérémonie. « Pas la présence, la venue, ce qui a de l’importance, car il n’en était pas sûr. C’est l’aspect négatif des discours qui sont préparés à l’avance « , atteste un élu à Métropolitain.

Au Crès, on attend toujours la députée ! Ne la voyant pas arriver, vendredi soir, le premier magistrat créssois a pourtant annoncé à ses administrés et à ses invités que, « madame la députée arrivera en retard, nous allons commencer. ». Finalement, comme à Saint-Brès, les Cressois ont attendu leur députée comme l’héroïne du célèbre conte d’Alphonse Daudet, « l’Arlésienne ».

Coralie Dubost a donc récidivé : elle n’a pas honoré de sa présence la cérémonie des voeux à Saint-Drézéry, ce dimanche matin, devenant la risée de certains élus de cette circonscription située à l’Est de Montpellier.

La dauphine de Miss France à Saint-Brès

Lors de la cérémonie des voeux de la commune de Saint-Brès, entre Montpellier et Lunel, Laurent Jaoul, le maire avait déploré l’absence de Coralie Dubost, « qui a été pourtant invitée ». Ce soir là, devant un parterre où se trouvait notamment Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole -3M-, l’édile qui n’a jamais sa langue dans la poche était ému d’avoir près de lui sur l’estrade, la Montpelliéraine Aurore Kichenin, dauphine de Miss France 2017 et 4ème sur le podium de Miss Monde, en Chine.

Incontestablement, Aurore Kichenin avait été la vedette de la cérémonie, éclipsant l’Arlésienne » de la circonscription. La dauphine de Miss France a même été honorée, en recevant la médaille de la Ville de Saint-Brès.

Aurore Kichenin médaillée à Saint-Brès. Photo Métropolitain.

7 Comments

  1. Je ne suis pas partisan de LREM, mais j’ai vraiment du mal à saisir l’intérêt de cet article. On dirait de l’humiliation publique, le but semble être de l’enfoncer encore plus.

    Un véritable torchon ce journal parfois.

  2. Parce que vous faites quand même fort dans cet article. Vous dites que des élus se moquent d’elle, sans pour autant prendre sa défense. Par contre à aucun moment vous ne parlez des raisons de ses absence. Joli manque de professionnalisme de votre part, comme vous nous y avez habitués.

    Je ne connais pas cette élue, mais pour le coup j’éprouve plus de sympathie pour elle que je n’en aurai un jour pour vous.

  3. Merci tres bon article cette deputee a ete elu par des electeurs qu elle ignore et meprise car son ambition c est paris suivez l actualité…..

  4. D’ordinaire les maires se plaignent de l’incruste des députés « qui
    veulent toujours parler et ne paient jamais ». Le légendaire sens de
    l’humour de Laurent Jaoul n’est malheureusement pas suffisant pour que
    seul il fasse la comparaison entre Coralie Dubost et l’Arlésienne. Par
    contre, cela ressemble fort à des éléments de langage issu d’un
    cabinet de combat qui a pour tâche de faire oublier l’échec de la
    Métropole … il fallait un idiot, certes utile, pour raconter des
    bobards. Qu’une députée s’investisse plus à Paris, cela rompt avec les
    pratiques clientélistes et dérange sans doute ceux qui n’arrivent à
    s’implanter à la Capitale … Pourquoi tant de haine ? … dommage
    pour lui …

  5. Deuxième censure ! Bravo !

    Pour le plaisir, je remets mon commentaire effacé :

    Si je ne suis pro personne ni anti tout le monde, le moins que l’on puisse dire c’est que votre “journaliste” est un maître de la propagande Saurel. La ficelle est tellement grosse à chacun de ses articles “politiques”, qu’on en vient à se demander où sont les intérêts de ce “journaliste” et de E-Metropolitiain ?
    Hier un article cire pompes pour la député Mirallès “qui est sur le terrain, contrairement à d’autres parlementaires…” (sic) et qui pourtant brille par ses absences à l’Assemblée Nationale, aujourd’hui une charge contre une ennemie de Sir Philippe, sans compter bien entendu tous les “articles” anciennement publiés ! Cela devient juste INSUPPORTABLE ! Que fait le rédacteur en chef pour laisser passer des publications aux si grosses ficelles ???
    A moins que E-metropolitain soit finalement une extension du journal de la Ville mais auquel cas, ayez la clarté et l’honnêteté de le dire aux lecteurs ! Ca évitera de se sentir pris en otage ou pire, pris pour des imbéciles !
    Si je ne suis le supporter de personne, j’apprécierai de pouvoir me faire une idée par moi-même sans qu’un pseudo “journaliste” se charge de distiller sa propagande à chaque occasion…allant même jusqu’à créer l’actu ou le prétexte d’une actu pour bourrer le mou des lecteurs. STOP !

    1. La censure semble être un jeu pour monsieur JM Aubert

      Sa liberté d’expression serait-elle au dessus de la notre ?

      Rappelons lui qu’on vit dans un pays libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *