Montpellier : un locataire mordu par son chien alors qu’il était décédé

INFO MÉTROPOLITAIN. Macabre découverte ce dimanche soir dans un appartement d’une résidence, située dans le passage Sarah Bernhardt, dans le quartier sud de Tournezy, à Montpellier : appelés pour une ouverture de porte, les sapeurs-pompiers du Sdis 34 de la caserne de la Mosson-Paillade ont retrouvé le locataire des lieux décédé dans une des pièces. Il était 18h30 environ.

Un médecin urgentiste du Smur-Samu 34 dépêché du CHU de Montpellier n’a pu que confirmer le décès, qui remonterait à plusieurs heures, voire plusieurs jours. La présence d’une plaie profonde au cou de ce locataire âgé de 52 ans a paru suspecte au médecin, qui a fait appel aux policiers de la Sécurité publique. Une patrouille s’est rapidement rendue sur place.

Il s’est avéré qu’il s’agissait de morsures. Le pinscher de la victime se trouvait dans le logement, dont la porte était verrouillée de l’intérieur et qui était en ordre. Dans un premier temps, une source proche de l’enquête avait indiqué que la victime possédait un caniche. Il s’agit d’un pinscher.

Pas d’autopsie

Selon des informations confirmées à 19h45 à Métropolitain par une source proche de l’enquête, le quinquagénaire atteint par une terrible maladie implacable et qui était en fin de vie est décédé dans son appartement, à une date non déterminée. Son pinscher l’aurait ensuite mordu le corps au cou, postérieurement au décès.

Une information parvenue à Métropolitain, indiquant que le quinquagénaire avait été partiellement dévoré par son chien n’était pas confirmée ce soir. Le médecin urgentiste n’a pas dressé d’obstacle médico-légal, il n’y aura donc pas d’autopsie, puisque l’hypothèse d’une mort suspecte est exclue et qu’il s’agit d’une mort naturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *