La députée Patricia Mirallès a rencontré les forces de l’ordre

Patricia Mirallès, députée de la 1ère circonscription de l’Hérault, commissaire de la défense nationale et des forces armées, a achevé vendredi la visite de l’ensemble des acteurs de sécurité publique.

Sous l’autorité du colonel de gendarmerie Jean-Valery Lettermann, commandant du groupement de l’Hérault et adjoint de la région de gendarmerie de la région Occitanie, trois compagnies sur ls cinq sont dans le ressort de la parlementaire : celle de Lunel dirigée par le capitaine Antoine Garcia intervenant notamment sur Palavas-les-Flots; celle de Castelnau-le-Lez commandée par le lieutenant-colonel Sébastien Salvador, oeuvrant notamment sur les communes de Saint-Jean-de-Védas, Lavérune et Villeneuve-lès-Maguelone, communes de la circonscription de l’élue.

Enjeux opérationnels

Côté police nationale, la direction départementale de la Sécurité publique, la DDSP 34 avec à sa tête le contrôleur général Jean-Michel Porez a vocation d’assurer la sécurité sur les villes de Montpellier, de Lattes et de Pérols, qui forment la circonscription.

« Cette démarche initiée il y a plusieurs mois, a pour but de prendre la pleine mesure des enjeux opérationnels et des besoins des forces de l’ordre, dont le financement sera déterminé dans le cadre de la mission sécurité de la prochaine loi de programmation militaire, qui interviendra au printemps prochain », explique Patricia Mirallès, qui est sur le terrain, contrairement à d’autres parlementaires…

Rencontre avec les syndicats

« Ces nombreuses rencontres et réunion de travail ont par ailleurs vocation à intégrer les difficultés des forces de l’ordre, quant à la complexité de la procédure pénale, laquelle fera l’objet d’une réforme dans les prochains mois comme Emmanuel Macron, Président de la République a pu le rappeler lors de l’audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation. En effet, décharger les forces de l’ordre des démarches administratives, afin de leur permettre d’être plus présentes sur le terrain est fondamental », précise Patricia Mirallès.

La députée de la 1ère circonscription de l’Hérault, poursuivra la semaine prochaine l’ensemble de ces visites et rencontrera entre autres les syndicats de la police nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *