Gare SNCF de Montpellier : le « rat » des TGV trahi par la vidéo

Un SDF de 45 ans qui échappait aux policiers de la sûreté départementale de l’Hérault depuis plusieurs mois, car il changeait de points de chute régulièrement, a finalement été localisé au domicile d’une habitante de Castelnau-le-Lez, qui l’hébergeait. Il a été interpellé mercredi et placé en garde à vue au commissariat central.

Il l était activement recherché pour une série de vols de bagages en gare SNCF Saint-Roch, à Montpellier. Entre novembre 2016 et juillet dernier, le quadragénaire est soupçonné d’avoir dérobé sept valises dans les sas aménagés pour les dépôt de bagages dans les rames des TGV. Des endroits éloignés des sièges des wagons des voyageurs.

Les sept victimes qui avaient déposé plainte contre X avaient posé les valises dans les sas et n’avaient découvert leur disparition qu’à l’arrivée, plusieurs heures après. « Du coup, les victimes n’étaient pas en mesure de dire si les valises avaient été volées pendant le trajet ou au départ, sur les quais de la gare SNCF Saint-Roch, à Montpellier », explique une source proche de l’enquête.

Un signalement l’été dernier

C’est un signalement fait l’été dernier par un voyageur en gare de Montpellier qui allait apporter la réponse à cette interrogation : il avait remarqué le manège suspect d’un individu autour de bagages posés devant des TGV en partance. Le « rat » sévissait bien à la gare Saint-Roch, comme allait rapidement le confirmer les agents de la sûreté générale -SUGE-, la police ferroviaire de la direction régionale de la SNCF à Montpellier, en exploitant des bandes de vidéosurveillance.

Le SDF a été filmé en train de pénétrer dans un TGV immobilisé sur un quai, à quelques minutes du départ, puis ressortir moins de deux minutes plus tard avec une valise volée à un voyageur et quitter rapidement les lieux. Le quadragénaire opérait quand aucun contrôleur ne se trouvait à l’horizon. Une technique qui était visiblement bien rodée.

Le butin récupéré

Les images du « rat » de la gare Saint-Roch de Montpellier en pleine action étaient remises par la SUGE aux policiers de la Sécurité publique, à la sûreté départementale de l’Hérault qui, après des investigations dans le milieu des SDF de Montpellier, parvenaient à mettre un nom sur le suspect. Mais, il changeait souvent de lieux d’hébergement, ce qui a rendu sa localisation difficile et longue.

Jusqu’à ce que le quadragénaire soit logé chez une de ses connaissances, à Castelnau-le-Lez. Lors de la perquisition de cet appartement, les enquêteurs ont récupéré sept valises et la majeure partie du butin, exclusivement des effets vestimentaires, les parfums et accessoires de toilette ayant été utilisés. Le SDF sera déféré ce jeudi au parquet de Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *