Mèze-Carnon : un voleur en série trahi par une « doublette parfaite »

La ténacité et la perspicacité des policiers d’un équipage de la brigade anticriminalité -BAC- du commissariat central de Montpellier ont été payantes : lundi vers 18h, alors qu’ils étaient en patrouille dans le quartier de Celleneuve, ils ont aperçu le conducteur d’un fourgon qui venait de commettre une infraction au code de la route, dans la rue André Le Notre.

Ils ont décidé de l’intercepter et lors du contrôle poussé, car le conducteur -un SDF de 29 ans déjà connu de la justice- était visiblement mal à l’aise, ils ont découvert une anomalie de taille : le numéro d’immatriculation sur la plaque correspondait bien à celui figurant sur la carte grise, mais, pas au numéro de série ! Il s’agissait d’une « doublette parfaite ».

Pistes brouillées

« La doublette consiste, pour des voleurs de voitures, à usurper le numéro d’immatriculation d’un autre véhicule pour l’apposer sur celui qu’ils viennent de dérober. Les plus malins ne choisissent pas un numéro au hasard, mais prennent le soin de repérer un véhicule du même modèle et de la même couleur, pour échapper, le cas échéant, aux contrôles visuels et à distance opérés par les forces de l’ordre pour vérifier si un engin apparaît sur la liste des véhicules volés. C’est ce que les forces de l’ordre appellent la doublette « parfaite ». La plupart du temps, les auteurs de ce délit — qui risquent jusqu’à sept ans de prison et 30’000 € d’amende — vont jusqu’à fabriquer de faux permis et de fausses attestations d’assurance pour brouiller les pistes en cas de contrôle », explique un policier à Métropolitain.

Les « doublettes parfaites » sont de plus en plus en vogue depuis 2003 et la multiplication des radars automatiques. Ce phénomène astucieux explose depuis ces deux dernières années, avec plusieurs dizaines de milliers de véhicules en « doublette » en circulation.

Deux coffres-forts emportés

Les investigations de la BAC ont rapidement permis de confirmer que ce fourgon était signalé volé depuis le 1er janvier dernier à un habitant de Mèze. Sa fouille a permis aux policiers de découvrir des objets de valeur également dérobés lors de cambriolages : un groupe électrogène neuf, un lot de montres, deux autoradios et des amplificateurs, des tickets restaurants, des rouleaux de pièces d’euros, ainsi que quelques grammes de résine de cannabis et des jeux de clés.

Ces clés ont conduit les enquêteurs de la Sécurité publique à élucider deux vols, l’un d’une Peugeot 308 en 2017, lors d’un home jacking commis chez un particulier à Mèze et un « casse » plus récent au préjudice de la boulangerie Le Fournil des Oliviers, à la station balnéaire de Carnon, sur la commune de Mauguio. Dans la nuit du 13 au 14 janvier dernier, donc quelques heures avant d’être arrêté à Celleneuve, le SDF est soupçonné d’avoir descellé et chargé dans le fourgon les deux coffres-forts de la boulangerie.

Cambriolages en hausse

Beaucoup de travail pour un maigre butin, puisqu’ils ne contenaient que 13 rouleaux de pièces de 10 centimes et de 20 centimes d’euros et les tickets restaurants, saisis dans le fourgon. Déjà connu de la justice, astreint à un sous contrôle le soir de son interpellation au volant de la « doublette parfaite », à la suite d’une mise en examen par un juge d’instruction de Toulouse pour des vols en Haute-Garonne, il a été déféré ce mercredi au parquet de Montpellier, à l’issue de sa garde à vue.

Ce SDF va intéresser les gendarmes du groupement de l’Hérault, confrontés depuis ces derniers mois à une hausse des cambriolages, notamment dans les communes de l’ouest de Montpellier situées dans la zone de la compagnie de Castelnau-le-Lez. Des vérifications vont être effectuées autour de l’activité de ce voleur en série.

4 Comments

    1. Plusieurs solutions dont celle qui passe par les épavistes non déclarés qui récupèrent gratuitement vos véhicules non roulants. Vous savez ces affichettes qui inondent les poteaux de notre ville….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *