Académie : adieu APB, bonjour Parcoursup

Quelques jours après le salon de l’étudiant qui s’est tenu au parc des expositions à Montpellier, la nouvelle plateforme d’orientation post-baccalauréat -APB, l’après-bac- est ouverte depuis lundi. Après l’APB, place à Parcoursup.

Les lycéens de terminale ont une petite semaine pour se familiariser avec ce nouvel outil et en comprendre le fonctionnement, tout est expliqué en vidéo. Ils pourront commencer à y inscrire leurs vœux, dix au maximum à compter de lundi prochain. Les premières réponses tomberont au mois de mai.

10 vœux au lieu de 24

Durant cette semaine, les futurs étudiants peuvent naviguer et se familiariser avec son architecture et consulter des tutoriels d’utilisation sous forme de vidéos. Ils ne pourront s’inscrire et commencer à rentrer leurs voeux qu’à partir du 22 janvier, jusqu’à la date limite du 13 mars.

La nouvelle plateforme d’inscription succède à APB, enterrée cet automne pour avoir laissé trop de jeunes sans faculté.

Motiver son choix

Parmi les principales nouveautés par rapport à APB: un maximum de dix voeux contre vingt-quatre l’an dernier et pas de classement. L’élève va devoir répondre aux attendus des universités pour suivre une filière donnée. Il faudra mieux expliquer et argumenter son choix en quelques lignes, dans un espace dédié sur la plateforme.

Les établissements d’enseignement supérieur auront d’ailleurs accès aux notes du lycéen en première et terminale ainsi qu’aux appréciations des professeurs.

Tirage au sort annulé

Un dispositif compris dans la loi sur les nouvelles règles d’accès à l’université, qui vise à réduire le taux d’échec en première année de faculté, qui atteint les 60% et à éliminer le tirage au sort, mis en place lorsqu’une filière libre d’accès comptait plus de candidats que de places.

>> Pratique : https://www.parcoursup.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *