Sète-Frontignan : 2,3 kg de résine de cannabis saisis par la police

Des policiers de la brigade anticriminalité -BAC- de la circonscription de la Sécurité publique de Sète-Frontignan ont assisté à un deal sur la voie publique, jeudi. Alors qu’ils patrouillaient dans la rue du Maire Aussenac, le long du Jardin du Château d’Eau, à Sète, ils ont repéré deux individus en pleine transaction de cession de résine de cannabis.

En apercevant la voiture de la BAC, les deux hommes ont tout fait pour ne pas être contrôlés et le client s’est débarrassé d’un joint, ce qui n’a pas échappé à la sagacité des policiers. Le dealer et le client, âgés de 26 ans et de 28 ans, domicilié l’un à Sète, l’autre à Frontignan ont été interpellés illico et conduits au commissariat, où ils ont été placés en garde à vue.

Savonnettes de cent grammes

Les enquêteurs de la sûreté urbaine ont procédé à la perquisition du domicile des deux hommes, qui s’est avérée fructueuse : au total, 2,3 kilos de résine de cannabis conditionnés en savonnette de cent grammes, prêtes à être vendues auprès des consommateurs de shit ont été saisis, ainsi que quelques grammes de cocaïne, un révolver à grenailles de calibre 22 long rifle et 33 cartouches, ainsi que 160 €, une somme qui proviendrait du trafic présumé.

Par ailleurs, les enquêteurs ont mis la main sur cinq bonbonnes de cocaïne, deux pipes à eau et à cannabis et le matériel complet du trafiquant : balance de pesée, couteaux et planches à découper le cannabis, cuillères pour la coke etc.

Trafic depuis huit mois

Les policiers sétois ont identifié et entendu deux consommateurs âgés de 41 ans et de 49 ans qui ont reconnu se ravitailler auprès du duo depuis au moins huit mois. Les investigations ont permis d’établir que l’un des deux surpris lors du deal de rue de jeudi était le dealer, tandis que l’autre avait le rôle de la nourrice, c’est à dire qu’il gardait la drogue à son domicile.

Au terme de leur garde à vue, les deux trafiquants présumés ont été déférés dimanche, au parquet de Montpellier. C’est sans doute un des trafics les plus structurés existant sur Sète et sur Frontignan qui a été démantelé grâce à la perspicacité des policiers de la BAC de la circonscription de police.

Ce sont 2,3 kilos de résine de cannabis qui ne se retrouveront pas sur le marché illicite de la drogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *