Villeneuve-lès-Maguelone-Béziers : gardien frappé, prisons bloquées

Alors que les gardiens de la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, au sud de Montpellier commençaient le blocage des accès ce lundi matin, à l’appel des syndicats nationaux et locaux pour protester contre la violente agression de trois collègues du centre de détention de Vendin-le-Viel, la semaine dernière, la tension est montée d’un cran : en effet, à 8h, les gardiens de Villeneuve ont appris qu’un surveillant avait été malmené, puis frappé par un détenu, un peu plus tôt.

Dans des circonstances encore indéterminées, -le mobile de cette agression n’est pas encore connu-, le gardien a reçu un magistral coup de poing au visage et a été mis ko, selon nos informations. Joint à 8h20 par Métropolitain, Etienne de Sinno, le délégué du syndicat FO Pénitentiaire -qui participe au mouvement de protestation- a confirmé cette agression.

Un récidiviste

Selon des informations parvenues en milieu de matinée et recoupées, ce détenu a agi en état de récidive. Récemment, en effet, il a agressé un avocat en pleine commission de discipline, en présence de représentants de la prison, du parquet et des responsables hiérarchiques du personnel, avant de tabasser un co-détenu.

Ce matin, les délégués syndicaux de cette maison d’arrêt ont dénoncé le fait que ce détenu particulièrement violent ait été remis dans une cellule classique, jusqu’à la nouvelle agression de ce matin. « Le directeur de la maison d’arrêt s’est déplacé ce matin après les violences exercées sur le surveillant, devant deux élèves gardiens de la pénitentiaire qui, témoins des faits ont porté secours à leur collègue. Le directeur a reconnu qu’il y avait eu un dysfonctionnement interne, car ce détenu aurait dû etre placé au mitard après avoir frappé l’avocat la semaine dernière », assure un responsable syndical.

Plainte déposée

Le surveillant blessé et choqué était examiné par le médecin et l’infirmier de la maison d’arrêt. La brigade de gendarmerie de Villeneuve-lès-Maguelone a été informée. Le gardien de prison va déposer plainte contre ce détenu qui a été immédiatement placé à l’isolement.

Comme d’autres établissements pénitentiaires de la région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée-, la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone est touchée par une surpopulation carcérale, vectrice d’incidents récurrents entre les fonctionnaires, qui ne sont pas assez nombreux pour assurer normalement leurs missions et les détenus. À Villeneuve-lès-Maguelone, il y a ce lundi 900 détenus pour 550 places…

Pneus et palettes en feu à Béziers

Ce matin, à 8h30, comme Métropolitain l’a constaté, un stock important de pneus a été placé sur le parking, devant les accès de la prison, prêts à être enflammer, devant des banderoles des syndicats, qui ont appelé le personnel à se mobiliser La maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone sera complètement paralysée jusqu’à ce soir.

Comme à Villeneuve, les gardiens de la maison d’arrêt du Gasquinoy, à Béziers ont également bloqué les accès et ont enflammé des pneus et des palettes à proximité.

Des dizaines de pneus vont être incendiés devant la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone. Photo JMA. Métropolitain.
Les gardiens rassemblés ce matin devant la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, notamment à l’appel de FO Pénitentiaire. Photo JMA. Métropolitain.

 

Pneus et palettes enflammés devant la prison de Béziers. Photo Métropolitain.
La maison d’arrêt de Béziers bloquée. Photo Métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *