Murviel-lès-Béziers : des cambrioleurs incendient une villa

Un incendie qui a en partie détruit une villa d’un étage ce dimanche soir dans un lotissement du chemin de Cabrerolles, à Murviel-lès-Béziers est d’origine criminelle, selon nos informations. En effet, au moins deux foyers distincts ont été localisés au premier étage de l’habitation, qui a été la cible d’un cambriolage commis par effraction.

Les propriétaires des lieux étaient absents, quand des riverains ont donné l’alerte au 18, vers 19h, après avoir senti une odeur de brûlé suspecte et aperçu des flammes s’élever, ainsi qu’une épaisse fumée. La mobilisation rapide et massive des sapeurs-pompiers des casernes du Biterrois dépêchés par le Codis 34 a permis de limiter la propagation à la toiture.

Caméra thermique

Les pièces du premier étage ont été calcinées, celles du rez-de-chaussée préservées par l’action des « soldats du feu » du Sdis de l’Hérault, qui ont requis l’intervention de l’équipe de garde en charge de la caméra thermique pour effectuer des relevés.

Une caméra thermique enregistre les différents rayonnements infrarouge -ondes de chaleur- émis par les corps et qui varient en fonction de leur température. Contrairement à l’imaginaire populaire, une caméra thermique ne permet pas de voir derrière une paroi ou un obstacle. Elle reproduit la chaleur emmagasinée par le brasier.

Les gendarmes enquêtent

Les gendarmes de la compagnie de Béziers sont sur place. L’enquête va s’attacher à établir si le ou les cambrioleurs ont volontairement incendié l’habitation pour effacer des traces ou si l’origine de l’incendie est involontaire -utilisation par exemple d’un chalumeau- et si des objets ont été volés.

Des techniciens de la cellule d’identification criminelle du groupement de gendarmerie de l’Hérault sont attendus sur les lieux pour des investigations scientifiques pointues.

5 Comments

  1. Deux départs de feu  » involontaires  » ? Leur avocat , si toutefois il y a jugement , n’a plus besoin de se torturer le cerveau pour trouver des arguments . Merci qui ?

    1. Clem,

      au fur et à mesure qu’on dit « la prochaine fois ce sera pire », c’est toujours effectivement pire la fois d’après, donc je pense que mon com’ est pertinent… CQFD !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *