MHSC / Ligue 1 : Montpellier pouvait espérer mieux (0-0)

Montpellier retrouvait ce soir la Ligue 1 avec la réception de Monaco. Une nouvelle fois les Pailladins ont été solides mais n’ont pas réussi à se montrer efficaces devant les cages adverses. Les deux équipes se séparent sur un score nul et vierge (0-0) et se retrouveront le 31 décembre pour la demi-finale de la coupe de France. Montpellier occupe la 8e place du championnat après cette 20e journée

Michel Der Zakarian souhaitait que son équipe soit « hermétique et efficace ». Avec un 10e match sans prendre de but en Ligue 1, la défense a une nouvelle fois tenu son rang. Le secteur offensif a encore péché, ce n’est pourtant pas faute de se procurer de nombreuses occasions.

Montpellier sans complexe

D’entrée de jeu Montpellier montrait ses intentions. Après un beau travail de Roussillon sur le côté gauche, le ballon revenait à Sambia qui s’enfonçait dans la surface mais Subasic se couchait bien sur sa frappe (13e). Au tour de Baldé de s’illustrer quelques minutes plus tard. Aux abords de la surface, l’attaquant monégasque se jouait de l’axe montpelliérain et croisait trop son tir (17e). Lancé après une bonne récupération d’Ikoné, Aguilar s’enfonçait dans la surface. Bousculé par N’Doram, le latéral s’écroulait sans provoquer de réaction de la part de l’arbitre (20e). Ikoné s’essayait ensuite de loin mais une nouvelle fois Subasic intervenait (23e). Monaco tentait sa chance qu’à de brèves occasions où la défense montpelliéraine résistait parfaitement. Décalé par Baldé, Ghezzal, dans la surface décochait une frappe détournée en corner (39e) par une forêt de jambes. Quelques minutes plus tard, ce dernier lançait Lopes. Mukiélé d’un excellent tacle écartait le danger (42e). Juste avant la mi-temps, Sambia laissait admirer sa frappe de balle mais Subasic était une nouvelle fois impérial (42e).

Lecomte décisif

De retour sur la pelouse, Montpellier reprenait de plus belle mais ne parvenait pas à concrétiser ses intentions. Sur un corner, Skhiri, laissé seul après une déviation d’Hilton, ne cadrait pas sa tête (46e). Lecomte, excellent dernier rempart montpelliérain, s’illustrait sur des frappes de Lopes (48e) et Jorge (51e). Après plusieurs renvois de la défense monégasque, le tir de Piriz était légèrement détournée mais Subasic s’opposait (62e). Pour la dernière demi-heure, Michel Der Zakarian remplaçait son duo d’attaque Ikoné – Sio par Mbenza – Dolly. Montpellier était à deux doigts de se faire surprendre sur un corner monégasque. N’Doram se libérait du marquage et plaçait sa tête sur Lecomte qui repoussait (78e). Ghezzal procurait un dernier frisson au public de la Mosson. Son coup franc, magnifiquement enroulé, replongeait à quelques centimètres des cages montpelliéraines (90e).

Les deux équipes se séparent sur un match nul. Une nouvelle fois Montpellier s’est montré solide mais peut nourrir quelques regrets. Avec 16 tirs pour seulement 4 cadrés, le réalisme n’était pas au rendez-vous. Les hommes de Michel Der Zakarian peuvent tout de même s’enorgueillir d’avoir accroché une des équipes du Top 4. Prochain rendez-vous mercredi 17 janvier à 19h pour un déplacement à Angers à l’occasion de la 21e journée du championnat.

MONTPELLIER : Lecomte – Aguilar, Mendès, Hilton, Mukiélé, Roussillon – Piriz (82e, Lasne), Skhiri – Ikoné (65e, Mbenza), Sambia, Sio (65e, Dolly).

MONACO : Subasic – Touré, Glik, Jemerson (46e, Raggi), Jorge – Fabinho, N’Doram, Lemar – Lopes (64e, Jovetic), Baldé (71e, Diakhaby), Ghezzal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *