Montpellier : les échecs remis à l’honneur sur l’Esplanade Charles de Gaulle

Adossées au kiosque Bosc sur l’Esplanade Charles de Gaulle, à deux pas du Pavillon Populaire, les trois tables d’échec ont été changées et le damier géant sera repeint. Sollicité par plusieurs habitués, Philippe Saurel a favorablement répondu à leurs attentes avec le remplacement des vieilles tables. « Il y a des SDF qui jouent ici, jusqu’à des joueurs de haut niveau. Ce n’est pas grand chose, mais c’est par de petites actions comme celle-ci que l’on anime la ville » confie le maire de Montpellier.

Un lieu de convivialité

Amar Aïfoun, de l’association Montpellier Échec, se réjouit de l’intention. Usager régulier du lieu, il explique : « On a vraiment une fréquentation quotidienne dense. C’est ouvert à tout le monde. L’objectif de ces tables, c’est de vraiment ouvrir les échecs au plus grand nombre. On peut être n’importe qui, être entraîné dans un flot de parties et découvrir ce que les échecs apportent. Dans un lieu comme ça on a plus de facilité à le faire découvrir ».

Avec d’autres bénévoles, Amar Aïfoun promulguent leurs conseils sur ces tables, véritable lieu de rencontre, de sociabilisation pour certains, en toute convivialité. Les parties s’y jouent sous le regard des curieux et chacun peut découvrir les échecs ou trouver des partenaires.

Aïfoun Amar très content de ces nouvelles tables © CN

Des joueurs de très bon niveau

Bertrand Grollemund, entraîneur des équipes de jeunes de l’Échecs Club de Montpellier, l’assure : « C’est un lieu de rencontre très approprié entre les joueurs passionnés et les licenciés (…) C’est très intéressant car il y a des joueurs qui n’ont jamais été dans des clubs mais qui ont pourtant un niveau très intéressant ».

Installé à la tour de la Babote, le club organise, en dehors des tournois homologués, un tournoi de parties rapides une fois par mois pour permettre aux gens non licenciés de goûter à la compétition. « On a régulièrement des personnes qui jouent ici et qui viennent participer » témoigne t-il.

Après avoir échangé une partie avec Philippe Saurel, le professeur d’échecs confie : « Il a un niveau tout à fait respectable. Cela se voit qu’il a déjà joué et qu’il connait les principes du jeu. Il lui reste à venir passer tous les après-midis au club mais je ne sais pas si les administrés montpelliérains seront d’accord ».

Bertrand Grollemund témoigne de l’engouement des Montpelliérains pour les échecs : « Quand on se balade en ville on voit beaucoup de personnes jouer et on croise beaucoup de joueurs que l’on a déjà rencontré. Il suffit de s’installer à une table de café et de commencer à jouer pour que quelques personnes regardent et proposent de faire une partie ».

Le jeu connait également un joli succès auprès des plus jeunes : « Depuis une vingtaine d’années, il y a beaucoup d’interventions dans les écoles. On est juste à côté du collège et lycée Joffre qui a une très bonne section échecs ».

En 2016, la section fêtait ses 20 ans et totalisait alors 20 titres régionaux, 20 titres de champion de France et deux titres de champion d’Europe. Et pour la première fois l’année dernière, deux élèves de terminales ont passé une option échecs au baccalauréat.

1 Comment

  1. Bonne idée du maire de Montpellier mais ces échiquiers sont d’une taille évidemment supérieure à l’ancienne taille 5 (5 cm la case) voire même à la nouvelle taille officielle 6 (5,5 cm la case) qui peut poser un problème sur une petite table. En ce cas c’est encore pire, les bancs sont fixés à la table et on est très proche de l’échiquier, il est donc impossible de reculer. D’ailleurs les fabricants ne respectent pas la taille 6 qui est la nouvelle norme de la FIDE et ils font des échiquiers de taille 6,5, et pourquoi pas 7 pendant qu’on y est ! Regardez comme les pièces paraissent toutes petites sur les cases, et pourtant ce sont les Staunton plastiques chinoises taille 5 ½ fort bien connues chez les distributeurs de matériel d’échecs. Je ne sais donc pas trop quoi penser de la tendance actuelle à produire des échiquiers toujours de plus en plus grand poussant le joueur au strabisme divergent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *