Lait contaminé : contrôles dans l’Hérault, un Gardois accuse Lactalis

Le scandale national du lait contaminé a des répercussions en Occitanie. Des contrôles ont été menés depuis deux jours dans la région et notamment dans l’Hérault, pour s’assurer qu’il n’y a plus de produits infantiles Lactalis contaminés aux salmonelles dans les rayons. Dans le Gard, un père de famille accuse.

Les agents de la répression des fraudes de l’Hérault -ainsi que ceux du Gard, de l’Aude et des Pyrénées-Orientales- ont débarqué mercredi et jeudi dans des hypermarchés des groupes Auchan, Leclerc, Carrefour, Système U et Intermarché pour diligenter des vérifications : l’absence des produits contaminés dans les rayons.

Ces contrôles sous la direction de l’Agence régionale de santé -ARS- de la région Occitanie -Pyrénées-Méditarranée- se poursuivaient ce vendredi. On sait que, comme la direction générale du groupe Carrefour l’a reconnu, 434 boîtes de Lactalis ont été vendues ces dernières semaines, alors qu’elles auraient dû être retirées des rayons.

Idem pour le groupe Auchan, qui avoue avoir laissé 52 boîtes dans 28 magasins, après en avoir retiré 36’000 des magasins du territoire et pour Système U qui avait laissé 384 boîtes, « ayant échappé à la vigilance de nos équipes ».

Pâles, toux, diarrhée et fièvre

Dans sa maison de Villeneuve-lès-Avignon, dans le Gard, un père de famille ne décolère pas. Jean-Charles Blanchet, papa de jumeaux empoisonnés par ce produit contaminé se retrouve dans la tourmente : « Tout à démarré depuis Noël, où les visites chez notre pédiatre ne donnaient rien. Pourtant, les petits, Liam et Romy âgés de 2 ans étaient pâles et toussaient beaucoup. Puis, ça s’est aggravé le jour de l’An, les petits, Liam et Romy âgés de 2 ans n’arrêtaient pas d’être souffrants, ils régurgitaient sans cesse le lait en poudre et les aliments, ils prennent chacun 4 biberons par jour, ils toussaient encore beaucoup, ils avaient la diarrhée et de la fièvre ».

La famille Blanchet a annulé le réveillon et le repas traditionnel festif de la Saint-Sylvestre. L’état de santé anormal des enfants a fini par pousser le Gardois, guère alarmiste en général, à aller consulter le médecin de famille, avec les jumeaux. Le lien sera fait avec les produits Lactalis, d’autant plus que la presse a révélé le 21 décembre, que tout le stock de lait en poudre Lactalis doit être retiré de la vente dans les commerces et notamment les grandes surfaces.

Plainte contre Lactalis

Jean-Charles Blanchet a été contacté par la direction de l’enseigne implantée sur la commune des Angles, dans le Gard, pour se faire rembourser immédiatement les achats des boîtes de lait et même les médicaments prescrits par le pédiatre et le médecin de famille. Il n’a pas encore décidé.

La famille Blanchet a pris contact avec l’UFC-Que Choisir et révèle, ce vendredi, son intention  de déposer plainte contre Lactalis pour mise en danger de la vie d’autrui et empoisonnement.

Et de préciser : « On se constituera partie-civile ». Le père de Liam et de Romy, des jumeaux qui sont amaigris, fatigués révèle qu’ils présentent en plus de terribles séquelles à cause de la démultiplication des selles ayant provoqué de gros érythèmes en entrejambe et sur leurs parties génitales, qui sont quasiment brûlées, au point de ne plus pouvoir porter de couches-culottes…

4 Comments

    1. Euh je bosse en crèche et à 2 ans y’a encore bcp d’enfants qui portent des couches hein… et certains prennent encore 2 à 3 biberons par jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *