Montpellier-Montarnaud : une empreinte du voleur dans la voiture incendiée

Un Montpelliérain de 21 ans déjà connu des services de police et de la justice -ce qui a permis de le confondre- a été interpellé ce jeudi, alors qu’il était venu se présenter à l’hôtel de police, pour demander des explications sur les raisons d’une perquisition effectuée mardi martin en son absence, à son domicile de la cité de la Mosson-la Paillade !

Dans la foulée de son arrivée à l’accueil du commissariat central ce matin, il a été placé en garde à vue à la sûreté départementale de l’Hérault, où les policiers lui ont longuement expliqué pourquoi ils avaient visité son appartement : le jeune délinquant est soupçonné d’être impliqué dans un home jacking commis dans la nuit du 22 au 23 décembre dernier, dans une villa, à Montarnaud, à huit kilomètres à l’ouest de Montpellier.

Piste à la Mosson

Pendant son sommeil, un ou des cambrioleurs s’étaient introduits dans l’habitation d’une dame, qui, en se levant le matin avait découvert que les lieux avaient été fouillés. Divers objets avaient disparu, ainsi que sa voiture qui était garée devant le pavillon. Le ou les visiteurs nocturnes s’étaient emparés des clés du véhicule dans une pièce de l’habitation.

Une plainte contre X avait été déposée auprès des gendarmes de la compagnie de Castelnau-le-Lez. L’immatriculation du véhicule volé avait été diffusée. L’enquête a été relancée avec la découverte de la voiture volontairement incendiée, lundi matin, dans un coin isolé du quartier de la Mosson-la Paillade, non loin du domicile du suspect.

Le but de l’incendiaire était visiblement d’effacer toutes ses traces, mais, le véhicule n’a pas complètement brûlé et pas de veine, il restait une empreinte exploitable qui a pu être isolée par les experts de la police technique et scientifique -PTS- de la direction départementale de la Sécurité publique de l’Hérault, la DDSP 34.

Le fichier national des traces des personnes déjà condamnées a rapidement livré l’identité de ce Montpelliérain de 21 ans.

Il a nié toute implication dans le home jacking et l’incendie criminel, mais n’a guère convaincu le procureur de la République de Montpellier : il a été déféré ce soir au parquet.

4 Comments

  1. Mystère élucidé…… IL n’y a pas de délinquants, il n’y a que des intervenants en appropriation de biens d’autrui.!!!!!!!!! Merci à la police scientifique, et à la justice.

  2. J’entend deja d’ici les pleureuse heuuu pardon “les associations” qui crient au scandale “si pa possibl, si just un jeun respectueu”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *