Montpellier : les policiers dénoncent les violences gratuites

Environ 200 policiers -Sécurité publique, police aux frontières, renseignements du territoire, SRPJ etc.- se sont rassemblés ce mardi à midi sur le parvis de l’hôtel de police de Montpellier, à l’appel du syndicat Unité SGP Police FO -majoritaire- pour dénoncer les violences gratuites visant la profession.

La nuit de la Saint-Sylvestre, des policiers sont, en effet tombés dans des guet-apens à Champigny-sur-Marne -deux gardiens de la paix ont été blessés et hospitalisés-, Aulnay-sous-Bois, Saint-Dié et Douai, ce qui ravive leur colère et leur indignation.

Syndicat reçu par le ministre

Les policiers se sont également réunis en signe de protestation devant les commissariats de Béziers, Sète, Agde, Nîmes, Alès, Bagnols-sur-Cèze, Beaucaire, Avignon-Villeneuve-lès-Avignon. Les délégués du syndicat d’Occitanie ont pris la parole pour dénoncer ces violences gratuites insupportables qui visent un des plus forts symboles de l’État.

Les responsables nationaux du syndicat Unité SGP Police FO seront reçus ce mercredi matin à Paris par le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, où ils vont exiger des mesures radicales urgentes pour prévenir et sanctionner ces agressions.

Les syndicalistes ont pris la parole. Photo DDSP 34.

6 Comments

  1. C est une honte d être obligé de travailler toute l année à se faire insulter et en plus ne pas répondre c’est vraiment le monde à l envers bon courage à tous les policiers

  2. Franchement c’est abusé ce qui se passe avec la Police Nationale, on peut ne pas aimer les « flics », les « bleus », les « poulets », mais le mépris du gouvernement à leur encontre est scandaleux, j’ai lu récemment des CRS qui ont été obligés d’évacuer leur dortoir à cause des punaises ! C’est honteux et indigne de la France.

  3. Bonjour,
    Voici encore un exemple d’article complaisant, ou ousmane ne mettez aucune distance avec les faits, en gros vous avez recopiez un tract syndical!
    Bonne journée

    1. « Un article complaisant » ? et Vous , n’êtes vous pas TRES complaisant avec la racaille ?? ce qui laisse supposer que vous faîtes copain-copain avec elle

  4. Lors de votre article sur la ligue du midi, vous avez ommi de parler des personnes qui les accompagnaient au tgi.
    C’était le groupuscule d’extrême droit à dérive sectaire les brigades.
    je voulais savoir si vous le saviez?
    Car si ce n’est pas le cas c’est vraiment pas du travail de journaliste?
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *