Montpellier : les gestes qui sauvent dispensés à la Croix Rouge

Se former aux premiers secours est devenu une priorité en France, car même si le pourcentage de population initié depuis 2010 a augmenté de 3%, cela reste insuffisant. Il est pourtant simple de s’y former et plus de 70% des Français pensent avoir besoin d’en suivre une.

Alors pourquoi ne pas prendre exemple sur les pays comme la Norvège où il y a plus de 95% de la population qui y est instruite, et faire de même ? À Montpellier, on peut trouver de nombreux endroits pour suivre les séances des gestes qui sauvent.

Il y a la Croix-Rouge Française qui propose une formation de 8 heures, découpée en journée, demi-journées, en soir ou en week-end, selon les sessions pour 50 euros ou 60 euros, si vous voulez suivre une prévention et secours civique de niveau 1-IRR. Le programme sera partagé en huit modules : protection, alerte, étouffement, saignement abondant, perte de connaissance, arrêt respiratoire, plainte d’un malaise et plainte après un traumatisme.

Sinon, vous pouvez suivre un programme de 1h30, qui coûte 10 euros, grâce à laquelle vous saurez protéger, alerter, vous occupez d’une victime qui ne respire pas, faire un massage cardiaque avec un défibrillateur, manier une victime inconsciente qui respire (PLS) et vous informer sur l’AVS.

Nombreuses formations

De nombreuses formations sont disponibles sur leur site comme l’initiation aux premiers secours pour enfants et nourrissons : 4 heures pour 15 à 20 euros. Pour y participer, il suffit de vous inscrire, sur leur site internet http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers

Vous pouvez aussi participer à des formations plus longues, donc plus complètes, comme avec le Centre INFS de Montpellier, où vous pourriez en faire une de 35 heures (5 jours). À cette formation aussi vous pouvez vous y inscrire sur le site internet https://infs.fr/formation/montpellier/formation-secourisme-pse-1-premiers-secours-en-equipe-niveau-1/

Alors, allez vite vous former, parce que si tous les Français obtenaient ce diplôme, 10’000 accidents de la vie et 8 000 accidents cardiaques seraient évités, selon des statistiques officielles.

Les gestes des premiers secours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *