Hérault : Félix Allary rejoint le groupe Agir, la droite constructive

Le Montpelliérain Félix Allary a quitté la présidence du MoDem de l’Hérault et vient de s’engager au sein d’Agir, la droite constructive de l’Hérault.

« Notre devoir et notre responsabilité sont d’être utiles et de faire de ce quinquennat une réussite pour la France. C’est pourquoi nous avons fait le choix de soutenir les réformes engagées dans de nombreux domaines par l’actuel gouvernement mené par un Premier ministre issu de la droite. », expliquent des élus qui ont rejoint ce nouveau groupe politique.

Félix Allary salue les réformes sur « la fiscalité au service de la croissance, la simplification du droit du travail, l’acquisition des fondamentaux à l’école et la modernisation de l’action publique ». Il prévient toutefois : « Pour autant, nous sommes libres, Nous saurons nous opposer, chaque fois que cela sera nécessaire. »

Laurent Wauquiez dans le viseur

Sans jamais le nommer, les membres d’Agir attaquent la ligne défendue par Laurent Wauquiez, à la tête du parti des Républicains : « Nous refusons de voir la droite s’enfermer dans une ligne identitaire, autoritaire, euro-sceptique et ultra-conservatrice. Cette stratégie exacerbe les tensions de la société française et conduit à l’échec ». C’est également l’opinion de Félix Allary, qui précise que c’est le député de la Lozère, Pierre Morel-À-L’Huissier qui lui a demandé d’être référent dans l’Hérault.
Pierre Morel-À-L’Huissier a été nommé trésorier national du mouvement, dont les membres fondateurs sont Olivier Becht, député du Haut-Rhin, Jérôme Bignon, sénateur de la Somme, Pierre-Yves Bournazel, député de Paris, Emmanuel Capus, sénateur de Maine-et-Loire, Alain Chrétien, maire de Vesoul, Paul Christophe, député du Nord, Laure de La Raudière, députée d’Eure-et-Loir, Robert del Picchia, sénateur représentant les Français établis hors de France, Agnès Firmin-Le Bodo, députée de Seine-Maritime, Antoine Herth, député du Bas-Rhin, Fabienne Keller, sénatrice du Bas-Rhin, Vincent Ledoux, député du Nord, Frédéric Lefebvre, ancien ministre, Lise Magnier, députée de la Marne, Claude Malhuret, sénateur de l’Allier, Colette Mélot, sénatrice de Seine-et-Marne, Franck Riester, député de Seine-et-Marne, Tokia Saïfi, députée européenne, Louis Vogel, maire de Melun.

 

>> Lien de la nouvelle page Facebook

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1956245967726790&id=1956232641061456

La première réaction de Félix Allary

Le responsable d’Agir, la droite constructive dans l’Hérault a pondu son premier communiqué, à la suite des violences policières de la nuit de la Saint-Sylvestre, à Champigny-sur-Marne, Douai, Saint-Dié et Aulnay-sous-bois. Félix Allary est un ancien policier du SRPJ de Montpellier :

« Deux policiers lynchés lors de la St Sylvestre. Je pensais que l’on avait tiré les leçons du passé, 2 policiers brûlés à Viry-Châtillon, deux femmes gendarmes abattues près de Nice. qu’attend t on pour interdire les patrouilles de 2 policiers, dont l’un doit garder la voiture. Nous exigeons le retour à des patrouilles de trois policiers.

Ils ont préféré se faire lyncher que d’utiliser leurs armes et risquer d’être poursuivis. Faire les veaux plutôt que le boucher. Toutes mes pensées vont à ces héros d’un soir ».

Les auteurs présumés des violences de Champigny-sur-Marne ont été arrêtés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *