Montpellier : un locataire intoxiqué en incendiant son appartement

Un incendie dans un immeuble s’est déclaré ce vendredi vers 17h, rue Calvin, près de l’avenue Paul Rimbaud, dans les quartiers mitoyens des Cévennes et du Petit Bard, à Montpellier. Un épais panache de fumées s’élève dans le ciel de la ville. Les sapeurs-pompiers du Sdis 34 dépêchent de nombreux moyens sur place : des fourgons pompe-tonne et deux grandes échelles automatiques pivotantes. Trente hommes et femmes venus à bord de dix véhicules des deux casernes de Montpellier, renforcés par les centres de secours de Fabrègues et de Saint-Mathieu-de-Tréviers sont engagés.

L’incendie est qualifié de violent. Un logement du 4ème étage a complètement brûlé et celui du dessus, au 5ème étage, a été endommagé. De nombreuses patrouilles de policiers de la Sécurité publique sont également sur place, notamment pour régler la circulation et permettre l’accès aux engins des pompiers.

Quatre locataires relogés

Les locataires sont en cours d’évacuation. À 17h30, tous les occupants de la résidence avaient été évacués, sans incident, selon nos informations. Quatre locataires vont être relogés, selon une source proche de l’enquête.

On apprend à 17h45 que l’incendie qui a entièrement détruit un appartement a été volontairement allumé par le locataire, qui a été sérieusement intoxiqué par les fumées. Âgé de 25 ans, il a inhalé une quantité importante de fumées toxiques. Il est également en état de choc. Il est examiné par un médecin dans une ambulance des sapeurs-pompiers, avant d’être transporté aux urgences du CHU. Ses jours ne semblent pas être en danger.

Logement saccagé, invités en fuite

L’appartement incendié a été saccagé par deux ou trois personnes -des invités ?- qui étaient en compagnie du locataire, avant que l’incendie ne soit allumé. Le mobile de ce qui apparaît comme un rixe ou un règlement de compte reste pour l’heure, inconnu. Les témoins ont pris la fuite.

Une enquête a été confiée aux policiers de permanence à la sûreté départementale de l’Hérault.

Un épais panache de fumée dans le ciel de Montpellier. Photo Métropolitain.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *