Saint-Sylvestre : nuit blanche pour les pompiers, gendarmes et policiers

Les hommes et les femmes de l’urgence veillent dans l’Hérault, en cette nuit de la Saint-Sylvestre. Il y a les stationnaires qui, dans les salles opérationnelles du 18-112-15 et du 17 -zones police nationale et gendarmerie- et il y a les patrouilles de police-secours, de la brigade anticriminalité, en police, des unités de surveillance et d’intervention et des brigades en gendarmerie, avec également des gardes dans les casernes de pompiers.

Ce dimanche soir, fidèle à la tradition, avec son directeur de cabinet, Mahamadou Diarra, le préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel s’est rendu à Font-Couverte, à la caserne de la Région et du groupement départemental de la gendarmerie de l’Hérault, où il a tenu à rencontrer le colonel Jean-Valéry Lettermann, commandant en second la région de gendarmerie, commandant du groupement de l’Hérault, son adjoint, le lieutenant-colonel Jean-Michel Bigot, les officiers et les personnels d’astreinte pour cette nuit blanche. Il a félicité les opérateurs du centre opérationnel -COG- qui réceptionnent tous les appels du 17 en zone gendarmerie. Le 17 va beaucoup sonner cette nuit, en espérant qu’il n’y ait pas de drame.

Nuit agitée

Le préfet a également rendu visite aux sapeurs-pompiers, au Sdis 34 à Vailhauquès, où le directeur en personne, le colonel Éric Florès assure la garde en cette longue et agitée nuit du bout de l’An, avant de se rendre à l’hôtel de police de Montpellier pour s’entretenir avec le commissaire divisionnaire Jean-Michel Porez, directeur de la DDSP 34, les stationnaires du centre d’information et de commandement -CIC- où les appels du 17 aboutissent et sont traités, ainsi que Caroline Ravoux, la commissaire de permanence pour les commissariats des circonscriptions de la Sécurité publique du département -Montpellier, Béziers, Sète et Agde- et les officiers de police judiciaire. Comme le passé l’atteste, c’est surtout à partir de 4h-5h que les interventions sont les plus nombreuses.

Le maire de Montpellier et président de la métropole, Philippe Saurel, en présence d’élus de la Ville -Lorraine Acquier, Maud Bodkin, Chantal Lévy-Rameau et Annie Yague-, et de la députée Patricia Mirallès, accompagnait ce soir le préfet de l’Hérault. Une présence chaleureuse pour ceux et celles qui vont veiller sur la sécurité des citoyens héraultais.

Il ne faut pas oublier dans cette liste, le personnel du CHU de Montpellier, notamment aux urgences de Lapeyronie, où les effectifs sont renforcés et les urgentistes du Smur-Samu 34. Philippe Saurel et les élus ont d’ailleurs rendu visite aux urgences du CHU Lapeyronie, vers 23h30, ce dimanche, avant de saluer les policiers municipaux de Montpellier et les agents de permanence au centre de supervision urbain, CSU.

N’oublions pas que les policiers municipaux sont sur le terrain cette nuit, à Montpellier et dans de nombreuses communes du département, comme à Palavas-les-Flots et la Grande-Motte.

Le préfet et Philippe Saurel encouragent les gendarmes qui vont partir en patrouille. Photo D.R
Le préfet, Philippe Saurel et les élus de la Ville de Montpellier reçus par le directeur du Sdis 34. Photo D.R

5 Comments

    1. Bonsoir Gilles, nous avons évoqué les services qui ont reçu la visite du préfet et de Philippe Saurel. Au moment de la rédaction de l’article, le maire de Montpellier n’avait pas encore visité la PM. Nous ajoutons les policiers municipaux dans l’article. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *