Ouverture des huîtres : comment éviter de se blesser aux mains

Durant les fêtes de fin d’année, les accidents de la main liés à l’ouverture des huîtres sont courants. Pour éviter de passer le réveillon aux urgences, l’Institut de la main et du membre supérieur de la polyclinique Saint-Roch, à Montpellier donne quelques précieux conseils.

Aussi savoureuses que difficiles à ouvrir, les huîtres sont souvent à l’origine d’accidents graves à la main. Ces accidents domestiques sont en forte recrudescence lors des repas et des réveillons des fêtes de fin d’années. Il faut savoir que chaque année en France, on compte environ 2 000 incidents directement liés à l’ouverture des huîtres. Parmi eux, environ 20 % des blessures nécessitent une intervention chirurgicale.

Bonne prise en main

Pour ouvrir correctement une huître, il est important d’avoir une bonne prise en main. « Première étape, munissez-vous d’un torchon épais et d’un couteau à huître à lame courte, mais rigide et effilée. Oubliez tout autre couteau de cuisine  » insiste un des chirurgiens montpelliérains des services d’urgence spécialisés.

Ensuite, il faut délicatement, sans forcer, faire un mouvement de rotation pour introduire la lame entre les deux coquilles, aux deux tiers droit de l’huître. Lorsque la lame est introduite de 2 à 3 centimètres, sectionnez le muscle par un mouvement de va-et-vient. Vous pouvez alors soulever doucement la coquille.

Pour les gauchers

Pour les gauchers, il faut faire le mouvement inverse. « Mais attention, une grande précaution s’impose car sous la peau de la main, à quelques millimètres, se trouvent des tendons et des nerfs, prévient ce chirurgien, L’ouverture des huîtres doit s’effectuer dans de bonnes conditions, au calme. Il ne faut pas s’y prendre au dernier moment, les accidents arrivent souvent dans la précipitation. »

En cas de coupure, il est important d’aller consulter votre médecin. En effet, même les plaies peu profondes et petites peuvent être dangereuses. « Parfois, des petits morceaux de coquille restent dans la main, avec des risques d’infection. Une lésion doit être prise en charge très rapidement » explique ce chirurgien de clinique.

Soyez à jour du vaccin anti-tétanos

Bien entendu, si la plaie est profonde et saigne abondamment, il faut faire un pansement compressif, puis faites vous emmener aux urgences de l’hôpital le plus proche -ne vous y rendez surtout pas seul en voiture- ou appelez les sapeurs-pompiers via le 18 ou le 112, les numéros d’urgence. Enfin, n’oubliez pas d’être à jour de votre vaccin anti-tétanos.

Cela dit, le mieux reste de vous faire ouvrir les huîtres par un écailler, vous pourrez les déguster avec des mains intactes.

>> À LIRE AUSSI : les huîtres sont source de taurine et de zinc https://e-metropolitain.fr/2017/12/30/huitres-sources-de-taurine-de-zinc/

2 Comments

  1. Petit conseil supplémentaire : Forcez de façon à faire « rentrer l’huître dans le couteau » et non pas « le couteau dans l’huître ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *