Taxe d’habitation, épargne, impôt : ce qui change au 1er janvier 2018

ECONOMIE. Ce n’est pas une tradition, mais cela en a, en tout cas, la régularité ! Le 1er janvier est en effet synonyme de nombreux changements dans le paysage socio-économique français. Tarifs, réglementations, taux de cotisation… Une mise à jour qu’il convient de suivre avec attention pour éviter les mauvaises surprises.

Le SMIC augmente

Le taux horaire du SMIC est porté, à compter du 1er janvier 2018, de 9,76€ à 9,88€. Soit une hausse de +1,24%

Le plafond de la sécurité sociale est revalorisé

Annuellement, il augmente d’environ 500 euros (+1,28%), passant de 39 228 € en 2017 à 39 732 euros en 2018.

Les cotisations salariales maladie et chômage supprimées

 « Le projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2018 entérine la décision du gouvernement de supprimer en deux temps la cotisation salariale d’assurance chômage qui s’élève aujourd’hui à 2,40%. En effet, à partir du 1er janvier 2018, la cotisation sera réduite de 1,45 point. Un autre palier sera atteint au 1er octobre 2018, date à laquelle le solde de cette contribution (0,95 point) sera supprimé », explique le cabinet pwc. Rappelons au passage que cette mesure accompagne la suppression de la cotisation salariale maladie (actuellement de 0,75%), qui devrait faire l’objet d’une disposition réglementaire. Cette suppression entrera elle aussi en vigueur à compter du 1er janvier 2018. Deux mesures qui découlent de la volonté du gouvernement de redonner du pouvoir d’achat aux salariés en permettant un allégement des prélèvements salariaux à la hauteur de 3,15%.

Entreprises : le CICE en balance

Avant sa suppression totale en 2019, le CICE demeure en place, mais son taux est diminué de 7% à 6%.Le

Le bulletin de paie simplifié entre en vigueur

 Entrés en vigueur au 1er janvier 2017 pour les employeurs de 300 salariés, les bulletins de paie simplifiés entrent en vigueur au 1er janvier 2018 pour les autres (les employeurs de moins de 300 salariés).

 Les nouveaux PEL et CEL taxés

 Les intérêts des plans d’épargne logement (PEL) et Comptes Epargne Logement (CEL) ouverts à compter du 1er janvier 2018 seront désormais taxés dès la première année. A  partir du 1er janvier 2018,  les intérêts tirés des nouveaux PEL et CEL deviennent donc imposables sur le revenu, dès la première année. Et la prime d’Etat qui les majore, est purement et simplement supprimée. Concernant les PEL ouverts avant le 1er janvier 2018, ils seront malgré tout impactés par la hausse des prélèvements sociaux, qui passe de de 15% à 17.20%. Le rendement net des PEL de moins de 12 ans, ouverts avant le 1er janvier 2018 sera de 0.83%.

Les autres placements dont les revenus étaient jusqu’à présent exonérés d’impôt sur le revenu (livrets défiscalisés, compte épargne logement, plan d’épargne en actions, plan d’épargne entreprise, Perco (plan d’épargne pour la retraite collectif), etc.) conservent leur régime fiscal de faveur, échappant au nouveau prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8% mis en place par le gouvernement cette année, aussi connu sous le nom de « flat tax ». (Voir cet article du Monde pour plus de détails)

 Bailleurs : 2 nouveaux diagnostics à fournir

 A partir du 1er janvier 2018, les bailleurs devront obligatoirement remettre à leurs locataires un diagnostic sur l’état des installations intérieures du gaz et un autre sur les installations électriques du logement. Des documents à fournir lors de la signature ou du renouvellement du bail, et qui seront valables 6 ans. L’obligation concerne les appartements ou les maisons dont les installations ont plus de 15 ans.

L’IFI remplace l’ISF

Ce nouvel impôt, qui concernera uniquement les biens immobiliers, doit remplacer l’ISF que paient les foyers dont le patrimoine dépasse 1,3 million d’euros. l’SF, le barème de l’IFI est de 0,5 % pour un patrimoine compris entre 800 000 et 1,3 million d’euros jusqu’à 1, 5 % au-delà de 10 millions d’euros. Les biens immobiliers professionnels et les biens loués en location meublée professionnelle (LMP) seront exemptés d’IFI.

Un PTZ réajusté

Comme le détaille le site www.explorimmo.com, le prêt à taux zéro dans le neuf est maintenu dans les zones A et B1 jusqu’à fin 2021 avec une quotité inchangée de 40%. Dans les zones B2 et C, il est finalement maintenu mais pour deux ans jusqu’à fin 2019 et avec une quotité réduite de 20%. Dans l’ancien, le prêt à taux zéro est maintenu sous condition de travaux dans les zones B2 et C et jusqu’à fin 2021. Il est conservé dans le cadre de la vente HLM sans condition de travaux ni de zonage.

La taxe d’habitation progressivement supprimée

Entre 2018 et 2020, la taxe d’habitation sera progressivement supprimée pour 80 % des contribuables. Parmi les particuliers concernés : les célibataires dont le revenu fiscal annuel de référence est inférieur à 27 000 €, les couples dont les revenus n’excèdent pas 43 000 € par an ou encore les couples avec deux enfants qui ne dépassent pas les 55 000 € de revenus par an.

HIV : les soins funéraires enfin possibles

À compter du 1er janvier 2018, les personnes décédées, atteintes du sida ou d’une hépatite virale, pourront recevoir après leur décès des soins funéraires visant à la conservation des corps (thanatopraxie).

Stationnement payant : nouveaux forfaits

Les automobilistes qui ne payent pas du tout (ou pas en totalité) le montant du stationnement payant s’exposent à devoir payer une amende. À partir du 1er janvier 2018, ils devront régler un  « forfait de post-stationnement ». Son montant variera d’une commune à l’autre contrairement à aujourd’hui où l’amende est fixée à 17 € sur l’ensemble du territoire.

Le prix du timbre augmente

Timbre vert ou rouge, colissimo… Les prix des timbres vont augmenter au début de l’année 2018 (+ 5 % environ).

Plus d’infos sur le site officiel du service public

11 Comments

  1. les riches toujours plus riches ! les pauvres encore plus pauvres !
    carburants plus cher ! C S G en hausse ! taxe carbone ! plus cher !

    isf ! supprimé !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    merci doux Macron …

  2. A la finalité je te donne un euro de la main gauche mais te reprend deux euros voir plus de la main droite par contre l’ Impôt sur les grosses fortunes et quand à lui bel et bien supprimé !!! pathétique . il ne faut pas être trés fut fut pour comprendre la politique que mène Monsieur Macron UNE POLITIQUE POUR LES RICHES ET LE PATRONAT !

  3. Depuis longtemps je pense que pour faire de la politique il faut posséder des qualités exeptionnelles, que je n’ai pas, sinon je ferais de la politique . Mais je suis fier de ne pas les avoirs. Car pour la politique, il faut être , voleur, menteur, démagogue , assassin , à c’est vrai
    pour des raisons d’Etat. Ces gens là qui vive au crochet de la société, qui ont le cul dans la
    graisse, répondent à tous les critères mentionnés. Pauvre France. Je suis à l’aube de la fin de ma vie, travaillé dur pour une petite retraite, que l’on ponctionne , pour faire vivre des fénéants

    1. C’est en majorité les gens qui n’ont pas voté pour lui qui se plaigne voilà on devrait augmenter le SMIC sensiblement pour inciter les gens à travailler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *