Département de l’Hérault : “C’est dans vos gènes” met le feu aux poudres

Depuis des derniers jours, y compris le jour de Noël, une vive polémique agite les réseaux sociaux, après la phrase prononcée par Kléber Mesquida, le président -PS- du conseil départemental de l’Hérault, dans l’hémicycle à Alco, lors de la dernière séance de l’année, envers Abdi El Kandoussi, l’élu du groupe de Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la métropole.

La vidéo de la réponse du président du Département à Abdi El Kandoussi est même jointe aux nombreuses réactions postées sur des pages Facebook et des comptes Twitter. On y entend : “Bon, ça vous plaisir, c’est dans vos gènes là, hein, c’est dans vos gènes. Allez, il faut y aller, il faut polémiquer, il faut troubler. Regardez les débats de l’Assemblée nationale, allez voir, ça vous instruira”…

Le contexte : deux élus “saureliens”, Michèle Dray-Fitoussi et Abdi El Kandoussi venaient d’interpeller Kléber Mesquida à la suite de propos de Claude Barral, élu de Lunel qui critiquait la loi GEMAPI, officialisant le transfert des compétences du conseil départemental à Montpellier Méditerranée Métropole, 3M. En retour, le président du Département de l’Hérault a ainsi apostrophé Abdi El Kandoussi.

Déchainements

Depuis, on assiste à un déchainement de mécontentement et de colère sur les réseaux sociaux d’élus et de proches “saureliens”. Exemple, ce tweet du 25 décembre : “M.Mesquida, président PS du Département 34, qu’entendez-vous par gènes quand vous vous adressez à Abdi El Kandoussi, lors de l’assemblée du 18 décembre. Répondez aux citoyens qui nous interpellent”.

Des dizaines d’autres ont été publiés, mettant le feu aux poudres et rallumant la guerre entre Kléber Mesquida et Philippe Saurel, après une vive altercation verbale survenue en octobre 2015. Les liens s’étaient tendus, à l’époque. Puis, il y avait eu une accalmie.

Sur cet épisode du 18 décembre, Philippe Saurel reste silencieux, mais, selon une indiscrétion, cette petite phrase, “C’est dans vos gènes” lui resterait en travers de la gorge. Le temps de la digérer en cette trêve des confiseurs…

Kléber Mesquida.

8 Comments

  1. Indigne. Nos démocraties sont fondées sur le débat et la représentation, pas sur la censure et la stigmatisation. La légitimité politique du lien entre cet élu et ses administrés est de facto invalidée.

  2. Je ne suis pas du tout fan de Kléber Mesquida, il fait partie de toute la clique du PS bonne à mettre au recyclage…
    Néanmoins, il faut ARRÊTER DE JOUER LES VICTIMES! Dire que c’est dans vos gênes, veut tout simplement signifier que c’est une attitude profonde dans votre personnalité en l’occurrence ici le fait de polémiquer.
    Rien à voir avec du racisme… Mais bien entendu certains crient au loup car ce sont des pros de la victimisation… En fait ce sont plutôt eux les racistes car ils attisent la haine en attendant le moindre mot susceptible d’être détourné pour justifier de leur incompétence!

    Si Mesquida avait tenu des propos similaires à un politique d’origine Européenne, blanc, la polémique aurait-elle eu lieu? Certainement pas… Quelle belle bande d’hypocrites!

    Chose amusante, il s’agissait encore il y a quelques temps du PS qui jouait les vierges effarouchées détentrices de la pensée unique. On appelle ça l’arroseur arrosé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *