Accidents dans l’Hérault : 90% à cause de comportements à risque

Un contrôle routier a été organisé jeudi sur l’avenue Pierre Mendès France, à Montpellier par les policiers de la Sécurité publique, en présence de Mahamadou Diarra, le directeur de cabinet du préfet de l’Hérault. De nombreuses infractions ont été relevées. L’objectif de la présence de Mahamadou Diarra était de rappeler aux conducteurs à respecter les règles du code de la route.

Le directeur de cabinet en a profité pour livrer les statistiques de l’insécurité routière, avec des chiffres qui montrent que le bilan sera plus mauvais que l’année dernière. On dénombre ce jour déjà 77 tués sur les routes de l’Hérault, contre 76 à la même époque en  2016, soit plus 1,3 %. Parmi eux, 38, soit  50 % sont des usagers vulnérables :

  • 30% de 2 roues motorisées, alors qu’ils ne représentent que 2.5% du trafic.
  • 17%  de piétons
  • 3% de cyclistes.

20 % des tués avaient moins de 25 ans, 60 % entre 25 et 65 ans, 20 % plus de 65 ans.

90 % des accidents sont la conséquence d’un comportement à risque des usagers de la route :

Le non respect du code de la route : vitesse excessive ou inadaptée aux conditions atmosphériques, ou à l’état ou à l’environnement de la route

  • non respect des distances de sécurité
  • non respect des priorités
  • non indication des changements de direction
  • dépassements dangereux …

Altération des capacités de conduite : diminution de la concentration, de la vigilance, du champ visuel, augmentation du temps de réaction :

  • sous l’effet de l’alcool et/ou de produits stupéfiants : tolérance zéro pour se prémunir de tout accident
  • suite à la prise de certains médicaments : se référer au pictogramme sur l’emballage
  • par l’utilisation du téléphone en conduisant : un fléau qui fait de plus en plus de victimes.

À l’occasion des fêtes de Noël et de la fin d’année, policiers et gendarmes vont intensifier les contrôles routiers, diurnes et nocturnes, notamment pour lutter contre l’alcool et la drogue au volant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *