Spectacle à Montpellier : Dieudonné déclare « La Guerre »

On ne sait jamais vraiment quand elle commence, ni quand elle se termine. La guerre, titre de son spectacle, est un sujet qui ne pouvait échapper au sarcasme d’un Dieudonné… survolté, mais « en paix », qui se produit à Montpellier ce vendredi 22 décembre.

Pas facile de plaisanter sur des sujets sérieux comme la maladie, la mort ou la guerre. Pourtant, à en croire les critiques formulées par certains médias et par le public ces dernières semaines, Dieudonné y parvient avec brio. Balayant tous les sujets, de la maladie à la mort en passant par la société individualiste et narcissique, il n’hésite pas, donc son dernier spectacle, à user de métaphores belliqueuses pour soigner ses effets de style.

Grâce au fil conducteur de la guerre, le sulfureux humoriste rappelle ses qualités en termes de présence scénique. Sa formule phare, n’a, elle, pas changé: il ponctue ses sketchs avec quelques piques et allusions subtiles, qui parviennent à donner un rythme soutenu au spectacle.

Humour noir et sarcasmes

Dans « La Guerre », Dieudonné alterne un personnage drôle et cynique dialoguant avec le public et des personnages aussi divers qu’un prof de maths antillais libidineux, un vétéran de la guerre 14-18, un braqueur de banque sud-américain, un prêtre, un misogyne…

Un spectacle au ton résolument provoc, qui fascine ou qui dérange, mais qui ne vous laissera pour sûr, pas indifférent.

 

 



>> DIEUDONNE  "LA GUERRE" - ZENITH SUD MONTPELLIER
Vendredi 22 décembre 2017 Tarifs : entre 35 € et 39 €

34 Comments

  1. Il est rare d’avoir des commentaires objectifs de journalistes. Merci pour celui-ci, qu’on apprécie ou non l’humoriste, cela change du flot de haine habituel et automatique de nombre de vos confrères.

    1. Bravo à vous « Gonzales » & merci, car bon nombre, pense comme vous surtout concernant les médias pas toujours impartiaux Bonnes fêtes

  2. Cher Xavier, je ne cesserai de brûler des cierges durant ces prochains temps, histoire de contribuer à vous protéger de la haine ambiante.
    J’avais songé à vous suggérer d’accrocher une mezouza sur la porte de votre entrée, mais il me semble que cela serait potentiellement antisémite.
    Courage à vous !

  3. Bravo au journaliste, qui s’est fait un avis personnel et retranscrit avec impartialité l’ambiance et la qualité des spectacles de l’humoriste !
    Une quenelle d’Or pour ce monsieur ??!!

  4. Bravo à ce journaliste honnête et courageux. Cest si rare de nos jours de soumission généralisée dans leur corporation !!!!

  5. Je me joints au flot de commentaires faisant l’éloge de l’objectivité de l’article !!
    Respect !!

    Bon courage pour la suite, l’intégrité se payant très cher de nos jours….

  6. Alors là Xavier, avec un article pareil, c’est mort pour toi une carrière chez BFM. T’es possédé mon gars, ne dis pas la vérité comme ça, ça choque.
    Viens au Zenith ce soir, on ne sera que quelques milliers.

  7. surpris que l article est pu sortir. le rédac chef était en.repos ce jour la??!?! en tout cas bravo et merci pour être pour une fois honnête. dieudonne est le meilleur de tous et de très loin a ce stade c’est de l art. Je l’ai vu au moins 10 fois en.spectacle et pas une seule embrouille rien que dalle de la paix et de la bonne.humeur la.haine viens de l’autre côté

  8. Article très bien écrit et objectif par rapport au spectacle.
    J’ai été (agréablement) surpris de lire « (sulfureux) humoriste » et non pas « polémiste » comme vos collègues se bornent à le faire.
    Votre article est respectueux de l’artiste, de ses fans et redore un peu le blason de cette profession en perdition.
    Chapeau bas.

  9. la vérité c’est que dieudo fait rire tous les ages et toutes les religions depuis 20 ans. il suffit de voir la sortie de ses spectacles, on a jamais vu un melange pareil !
    certains médias ont menti, soumis à notre crasse politique de ripoux pour le bannir, peine perdue ! il a gagné ! c’est bien le meilleur humoriste français !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *