Castelnau-le-Lez : un senior champion du monde du développé-couché ?

C’était le 26 mai dernier, en plein Fise, le festival international des sports extrêmes qui se déroulait sur les berges du Lez à Montpellier, devant des milliers de fans : devant une petite poignée d’amis, l’alerte retraité Jean-Daniel Talandier, 77 ans et toutes ses dents -et ses muscles, surtout !- battait le record du monde du développé-couché, en soulevant 105 kilos, au boulodrome du club de pétanque de Castelnau-le-lez, baptisé Henri Salvador.

Un véritable exploit arraché en l’espace de quelques minutes en soulevant cette lourde barre, sous les yeux d’amis et de son épouse, qui suit, telle un coach sportif, ses entraînements intensifs depuis plusieurs années. Le record homologué par le fameux Guinness des records était détenu jusque là par un retraité américain de 85 ans, qui avait soulevé une barre de 85 kg. Jean-Daniel Talandier faisait mieux, pulvérisant de loin le record planétaire. Un septuagénaire de l’extrême en plein Fise.

Pas d’homologation officielle

Seul hic, qui n’enlève rien à son exploit : l’huissier de justice qui devait officialiser le record pour le Guinness avait joué l’Arlésienne : il n’est jamais venu. « Ce n’est pas un souci, je suis prêt à recommencer et à confirmer, dès que possible pour que le record de développé-couché soit homologué. J’y tiens » avait déclaré le septuagénaire, entouré notamment de Marcel Bousquet, le président du club de pétanque de Castelnau-le-Lez, fier du choix de l’ancien champion de boules pour soulever cette barre de 105 kg.

« S’il faut que Jean-Daniel remette ça, nous l’accueillons de nouveau très volontiers ici et il y aura un huissier de justice » avait promis Marcel Bousquet, « espanté » par l’exploit mondial de son ami vétéran. Promesse tenue : Jean-Daniel Talandier remet ça ce mardi après-midi, au même endroit, chez les joueurs de boules de Castelnau-le-Lez. « Je suis prêt, ça va le faire », assure le senior, qui veut passer à la postérité.

Ah, tous espèrent que cette fois l’huissier de justice, un autre que le premier qui avait été choisi, ne fera pas faux bond pour offrir ce joli cadeau de Noël au septuagénaire.

Jean-Daniel Talandier avait battu le record du monde de développé-couché, mais… Photo JMA. Métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *