Béziers : Robert Ménard fait migrer sa crèche

Après la décision du tribunal administratif de Montpellier, Robert Ménard retire sa crèche du hall de l’hôtel de Ville… pour la faire migrer à quelques mètres dans un bâtiment administratif servant habituellement à des réceptions. Dans un communiqué, le maire de Béziers est particulièrement véhément à l’encontre du préfet de l’Hérault et du juge des référés.

Pour Robert Ménard, habitué des polémiques, la crèche est « expulsée de l’Hôtel de Ville ». « Une décision aberrante » commente t-il avant de s’en prendre au préfet de l’Hérault Pierre Pouëssel : « Il ne s’agit plus là de quelques associations laïcardes bien décidées à faire la peau à nos santons (…) Non, cette fois c’est bien l’État qui, seul via son représentant dans l’Hérault, fait retirer la crèche ». Par un tweet, la préfecture de l’Hérault rappelle qu’il s’agit juste de faire respecter le principe de laïcité. Une manière de dire au maire de Béziers qu’une nouvelle fois, cette polémique était inutile.

Le maire de Béziers s’en prend également au juge des référés. Ce dernier a rappelé dans sa décision que « l’installation d’une crèche à titre temporaire à l’initiative d’une personne publique dans un emplacement public n’est légalement possible que lorsqu’elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, sans exprimer la reconnaissance d’un culte ou marquer une préférence religieuse ». Robert Ménard lui reproche d’abord de « rendre une décision de fond sur la crèche » avant de remettre en doute sa compétence en jugeant « de l’aspect culturel – ou non – d’une manifestation dans le cadre des animations de Noël ».

Restée une dizaine de jours dans la mairie, la crèche sera déplacée demain et visible dès jeudi dans le hall de l’Hôtel du Lac. Mais Robert Ménard prévient : « Sur le fond, la Ville de Béziers n’en restera pas là » avant de s’en prendre une dernière fois à l’État.

6 Comments

  1. Il n enlèvera sa crêche quant on ne verra plus de voilées dans les rues. Comme signe extérieur religieux il n y a pas pire que ces femmes ainsi accoutrées en signe d allégeance à des idées contraires aux valeurs de la republique .

    1. Bravo à Mr Menard et à vous aussi Monsieur Il en faudrait plus en France des hommes comme lui, bientôt nous ne serons plus CHEZ-NOUS

    1. Tu te trompes !!!
      Nous avons énormément de chance d’avoir un maire comme lui.
      Il se bat tous les jours pour la ville de Béziers.
      Robert Ménard a métamorphosé Beziers

  2. Honte aux valeurs de la démocratie supprimer une crèche en période de Noël dans un pays de confession chrétienne les tribunaux n’ont que ça à faire !!!! Ils ne sont pas comme d’habitude débordés là pour le coup les délais pour délibérer sont rapides !!!! pour ma part je suis d’origine espagnole et là bas c’est tous les villages qui exposent des crèches pour Noël dans des lieux de l’état et rien à voir avec des provocations ou amalgames avec du racisme on continue à marcher sur la tête !!!! Supprimons le père Noël aussi pour ne pas narguer d’autre religions qui n’ont pas cette référence tant qu’on y est !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *