Au large de Sète : le mystère du voilier fantôme

Le mystère reste entier ce samedi soir, après la découverte jeudi soir d’un voilier vide de tout occupant, qui était à la dérive au large des plages de Sète. Des plaisanciers intrigués par la présence du voilier, livré à lui même à quelques kilomètres à peine du rivage ont alerté les autorités.

Le Cross-Med basé à la Garde, près de Toulon, dans le Var a déclenché une opération avec des sapeurs-pompiers du Sdis 34, les sauveteurs bénévoles de la SNSM de Sète et l’hélicoptère de la Sécurité civile des Bouches-du-Rhône, le Dragon 13, le Dragon 34 étant engagé sur le terrible accident ferroviaire de Millas, près de Perpignan.

Recherches vaines

Des gendarmes de la brigade nautique de l’Hérault sont montés à bord du voilier d’une dizaine de mètres qui était vide, comme s’il avait été abandonné. Des recherches effectuées au pied du bateau et alentour par des plongeurs sont restées vaines.

Depuis, les investigations se poursuivent, d’une part pour identifier le propriétaire, grâce à un numéro d’immatriculation et le nom de baptême en possession des enquêteurs, de le contacter et d’autre part pour déterminer quel est l’événement qui a conduit ce voilier fantôme à dériver au large de Sète.

Le disparu Gardois ?

Les enquêteurs tentent d’établir s’il ne s’agit pas du voilier porté disparu depuis le 10 novembre dernier. Après une semaine de silence anormal, la famille du Gardois avait signalé la disparition à la brigade de gendarmerie du Grau-du-Roi. Depuis, une enquête est en cours à la compagnie de gendarmerie de Vauvert pour savoir où est passé ce voilier de 8 mètres et son propriétaire parti en solitaire pour un voyage en mer jusqu’à l’Île Saint-Martin, via les côtes d’Espagne.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *