Procès de la Ligue du Midi : le fils condamné, le père relaxé

Un militant identitaire de la Ligue du Midi, Olivier Roudier, 42 ans, a été condamné ce mardi, à un mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Montpellier pour les actes de vandalisme commis au siège du Réseau Accueil Intersion Hérault -Raih- à Montpellier, une association d’aide aux jeunes migrants pour le compte du conseil départemental. Son père, Richard Roudier, 71 ans, également dirigeant du groupuscule La Ligue du Midi, a été relaxé.

Olivier Roudier est par ailleurs condamné à 1 500 € de dommages-intérêt et à 500 € de préjudice moral à payer à l’association. Lors du procès, le 5 décembre, avec délibéré à mardi, le procureur de la République avait requis des peines plus lourdes contre les deux prévenus : prison avec sursis contre le père, deux mois de prison ferme contre son fils.

Vidéosurveillance

Les deux responsables de la Ligue du Midi étaient absents lors du prononcé de la peine. Olivier Roudier et le parquet ont un délai pour faire appel. L’affaire remonte au 30 juin dernier, quand un groupe de militants de la Ligue du Midi -dont les Roudier père et fils, rapidement identifiés par les policiers sur les caméras de vidéosurveillance- a fait irruption dans les locaux de Raih, entre Gambetta et le Jeu de Paume, pour faire voler des dossiers et des classeurs et pour briser de la vaisselle, sans violences physiques.

« Lanceur de haine »

Lors de l’audience du 5 décembre, Olivier Roudier avait accusé « l’association pro-immigration de rendre le désordre installé dans la ville, en raison d’agressions et de vols commis par de jeunes migrants », son père s’étant présenté comme « un lanceur d’alerte ». L’avocat de la Raih avait rétorqué : « Vous êtes surtout un lanceur de haine ».

Plusieurs associations de défense des droits de l’Homme d’ici déplorent que le caractère « raciste » de cette expédition au sein de Raih n’ait pas été retenue par le parquet de Montpellier.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *