Meurtre à Valras-Plage : un septuagénaire poignardé à mort

INFO MÉTROPOLITAIN. Macabre découverte ce mercredi vers 18h15 pour les sapeurs-pompiers du Sdis 34 et un médecin, dans un appartement de la rue des Frères Valessie, près des halles, à Valras-Plage, au sud de Béziers : le locataire des lieux, un retraité qui serait âgé de 70 ans selon nos informations, a été retrouvé décédé, gisant dans une mare de sang.

Le septuagénaire, mort depuis quelques heures semble-t-il était lardé de coups portés avec une arme blanche, notamment au thorax. L’hypothèse d’un suicide serait exclue, celle d’un homicide volontaire est privilégiée. C’est un voisin qui a découvert le cadavre du retraité.

Fait très étrange : il a été informé du meurtre par un inconnu qui a aussitôt pris la fuite, sans donner son identité, ni un numéro de téléphone…

Ce témoin numéro un est recherché activement. Le voisin de la victime a pu donner une description très précise de cet inconnu.

Gendarmes et légiste sur place

On ignore pour l’heure, d’une part, quel type d’arme blanche a été utilisé -un couteau semble-t-il-, et d’autre part, si la porte d’entrée était verrouillée ou non. En clair, si la victime connaissait le meurtrier ou non.

Les pompiers ont alerté les gendarmes de la compagnie de Béziers qui sont sur place. Un magistrat du parquet de Béziers et un médecin légiste de l’institut médico-légal du CHU Lapeyronie de Montpellier sont en route, tout comme les gendarmes de la cellule d’identification criminelle qui vient du groupement de l’Hérault, à Montpellier.

« Scène de crime » gelée

La « scène de crime » a été gelée à 19h30, ce soir pour permettre aux gendarmes scientifiques de passer l’appartement au peigne fin, à la recherche d’indices et éventuellement de traces papillaires et d’ADN.

La section de recherches de Montpellier et la brigade de recherches de la compagnie de Béziers vont être saisis. Ce soir, l’enquête ne faisait que démarrer, le mystère restait entier sur le mobile de ce meurtre.

Le parquet de Béziers a ordonné une autopsie qui sera pratiquée en urgence, ce jeudi. Les enquêteurs sauront la date et l’heure du décès et le nombre de coups de lame portées au retraité.

>> Le point sur l’enquête jeudi matin.

Intervention nocturne des gendarmes. Photo D.R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *