Meurtre de Montpellier : un ami de la victime se constitue prisonnier

Un Montpelliérain âgé de 27 ans a été tué par balle ce samedi vers 6h, sur l’avenue de Barcelone, dans le quartier de la Mosson-la Paillade, à Montpellier, comme Métropolitain l’a révélé. Le mutisme complet est observé depuis les faits présumés, tant au parquet, qu’au Service régional de police judiciaire -SRPJ- de Montpellier.

On apprend à la mi-journée, qu’un ami de la victime s’est constitué prisonnier au commissariat central de Montpellier vers 7h, en livrant sa version des faits présumés : il évoquerait une violente dispute sur fond d’alcool à la sorte d’une discothèque située aux portes de Montpellier, où les deux copains ont passé la nuit, une « embrouille » qui s’est poursuivie jusque dans un snack de l’avenue de Barcelone, près de son immeuble.

On ignore s’il a remis l’arme du crime aux enquêteurs.

Tir involontaire ?

Cette dispute ne se serait pas arrêtée et le meurtrier présumé serait monté chez lui chercher une arme à feu pour redescendre et tirer sur son ami à bout portant dans le cou. Le Montpelliérain est décédé des suites de ses blessures peu après son admission au CHU de Montpellier.

Il y avait des clients dans ce snack quand le coup de feu fatal a été tiré. L’exploitant et les clients sont actuellement interrogés par les policiers de la « crim » de la PJ. Le tir mortel était-il volontaire ou involontaire ?

Arme chargée

Le tireur présumé avait-il l’intention de tuer son copain ? Il semble que la victime n’ait pas cru que l’arme à feu -un pistolet ou un révolver- était réelle, voire chargée et il ne s’est pas méfié. Autre interrogation : celui qui brandissait l’arme vers son ami savait-il qu’elle était chargée ?

L’enquête devrait le déterminer et lever des zones d’ombre est-ce un règlement de compte lié à un éventuel trafic ? Ou un litige financier ou autre d’ordre privé ? Ou un geste involontaire, ce qui paraît peu crédible au vu des témoignages et des constatations matérielles…

Autopsie

L’autopsie qui sera pratiquée ce week-end, ou lundi matin à l’institut médico-légal du CHU Lapeyronie, à Montpellier précisera l’angle et la distance de tir, ce qui sera un détail capital pour la suite des investigations.

L’auteur présumé a été placé en garde à vue à la brigade criminelle du SRPJ de Montpellier sous le chef d’homicide volontaire, passible de la cour d’assises.

16 Comments

  1. N’y a-t-il pas un modérateur sur votre site pour bloquer les âneries mises en ligne dans
    les commentaires ? Enfin svp, avant de diffuser vos infos, contrôlez et corrigez vos textes. Vos syntaxe et orthographe nuisent à votre crédibilité. Nous ne sommes pas que des blaireaux à vous lire .. merci

  2. C’est mon frère qui est mort à la paillasse donc les autres tageulez vous vous quand vous serai mort tu va voir ce qui va ta arrivé

    1. je suis de tous coeur avec toi que dieu le préserve de l3adab al’kabar incha Allah…
      que dieu vous donne la patience.

  3. Que des conneries cet article. L’auteur a été interpellé par la police, je l’ai vu ! Et il n’avait pas d’arme. Ici c’est je sais pas donc j’invente !

  4. Vu ce quil fait a ses « amis » je n ose imaginer ce qu il doit faire à ceux qu il n aime pas. Cela dit il monte chercher un flingue qu’ il dit ne pas savoir chargé et tire sur l autre toujours certain qu’ il n était pas chargé : alors pourquoi aller le chercher et surtout tirer (puisqu’ il n’y avait pas de balle soit disant).

  5. Qu’il repose en paix qu allah lui accorde sa place au paradis insh allah amine . Qu allah apporte toute l’aide nécessaire à la famille en deuil inshallah

  6. Repose en paix dans cet enquête moi je prefaire de mettre cet personne au prison pour définitivement parce que même un alcoolique il devrais ce contrôler quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *