Un rapport sur la gestion de Sud de France Développement

Un rapport définitif de 73 pages de la chambre régionale des comptes d’Occitanie passant au crible la gestion de la Saem Sud de France Développement Hérault, un satellite du Conseil régional d’Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- est public depuis ce jeudi.
Extraits de ce rapport. « L’analyse financière révèle que les produits d’exploitation sont constitués à 85 % de subventions publiques. Le système de refacturation du coût des actions auprès des entreprises ne contribue que de manière résiduelle aux recettes. Le calcul de la valeur ajoutée issue de ces activités fait apparaître des valeurs fortement négatives. De nombreuses missions prévues par les statuts n’ont pas été mises en œuvre », écrivent les magistrats financiers.
La chambre régionale des comptes d’ici relève que, « Le niveau élevé de la trésorerie, s’il permet de couvrir les délais de versement des subventions est excessif au regard de l’absence de besoin en fonds de roulement. Pour deux exercices successifs, la société a même converti de la trésorerie en valeurs mobilières de placement. L’actionnariat public est prépondérant, le conseil régional détenant près des 3/4 du capital de la société. La vie institutionnelle est largement formelle, les partenariats institutionnels peu développés, et le cumul de fonctions du directeur général est juridiquement fragile. Le subventionnement public de ses activités engage la SAEM à rendre compte précisément de son utilisation. Pour autant, les outils utilisés en comptabilité analytique et pour l’évaluation sont insuffisants. La société, qui a développé une politique propre de promotion d’une marque ombrelle des produits du territoire en s’appuyant sur un réseau de filiales à l’étranger ».
On peut lire dans le rapport, les réponses apportées par la Région sur l’état des lieux et les recommandations.

>> LIRE : le rapport intégral de la chambre régionale des comptes d’Occitanie : https://www.ccomptes.fr/fr/publications/saem-sud-de-france-developpement-herault

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *