« Souvenirs, souvenirs » : Johnny Hallyday est parti dans la nuit

DEUIL. Johnny Hallyday est mort des suites d’un cancer du poumon dans la nuit de mardi à ce mercredi, à l’âge de 74 ans. « Johnny est parti, Mon homme n’est plus, j’écris ces mots sans y croire », a indiqué Laeticia Hallyday, la femme du légendaire artiste français dans un communiqué transmis à l’Agence France-Presse, l’AFP et diffusé à 3h30, cette nuit.

Johnny Hallyday s’est éteint à son domicile de Marnes-la-Coquette, en région parisienne. Les parents de Laeticia qui résident à Agde, dans l’Hérault vont rejoindre la capitale.

110 millions de disques

Le rockeur aux 110 millions de disques vendus dans ses 57 années de carrière était devenu un mythe vivant en France, ayant conquis un très large public qui appréciait autant sa personnalité et sa sensibilité que ses chansons. Sa carrière est phénoménale : il a enregistré plus de mille titres et composé une centaine de chansons. Ses tournées remplissaient les grandes salles, comme l’Arena de Montpellier, les arènes de Nîmes, les stades. Il a joué dans des films, également.

Johnny Hallyday, pseudonyme de Jean-Philippe Smet, est né le 15 juin 1943, à Paris, d’un père belge et d’une mère française. Ses parents se quittent après sa naissance. Il a commencé sa longue carrière en 1957 en fréquentant les lieux cultes du rock français, comme le Golf-Drouot où il chantait des tubes d’Elvis Presley, son idole, puis l’Olympia.

Il avait comme amis Jacques Dutronc ou encore Eddy Mitchell. Celui qui devient « l’idole des jeunes » s’était marié avec Sylvie Vartan. Le couple a eu un fils, David Hallyday, qui fait carrière dans la chanson, également, avant de divorcer et de se mettre en ménage avec l’actrice Nathalie Baye, avec une séparation à la clé. Sa nouvelle conquête est née d’un coup de foudre : l’Héraultaise Laeticia, lors d’une soirée dans la discothèque familiale du Cap d’Agde.

« Souvenirs, souvenirs »

En juin 1959,  il sort un deuxième disque, Souvenirs souvenirs, qui sera son premier tube. C’est le vrai début de sa carrière. En 1969, Que je t’aime marque son tour de chant : le titre se vend à des millions d’exemplaires. Le journaliste Philippe Labro, avec qui il partage sa passion de l’Amérique, lui écrit des chansons, puis c’est l’auteur-compositeur Michel Mallory, qui l’influencera beaucoup.

En 1971, il tourne son premier film acteur devant la caméra de Claude Lelouch dans L’aventure c’est l’aventure, avec Lino Ventura, notamment. S’il garde son public, son rock ne paraît plus dans l’air du temps, à partir de 1975. Il est catalogué chanteur de variétés. Pourtant le succès est encore là. En 1977, la chanson Elle m’oublie est un énorme tube, un des plus importants de la décennie.

À la grande époque qui scella sa gloire, Johnny Hallyday fréquentait l’été les célèbres night-clubs de Saint-Tropez et croisaient sur la plage de Pampelonne les stars de la planète, dont l’incontournable Brigitte Bardot, BB. Il aimait faire la fête avec ses amis, jusqu’au bout des nuits qui s’achevaient sur les yachts des milliardaires qui mouillaient dans le port.

« Robocop »

Après une longue traversée du désert, Johnny Hallyday était revenu sur le devant de la scène avec des morceaux de blues et de rock tendre différents que ceux de ses débuts, avant qu’un cancer du poumon ne soit détecté l’année dernière. Il a terrassé en un an celui que tous ses fans croyaient invincibles et que son ami Eddy Mitchell avait même surnommé «Robocop».

Johnny luttait de toutes ses forces face à cette saleté, premier fléau de France et avait réussi à partir en tournée des Vieilles Canailles, avec ses copains inséparables Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, tandis qu’il avait repris le chemin des studios pour enregistrer son 51e album, qu’il espérait bien finir.

Ses succès sont innombrables :  «Le Pénitencier», «Noir c’est noir», «Retiens la nuit», «Que je t’aime», «Gabrielle», «La musique que j’aime», «Ma gueule», «Quelque chose de Tennessee», «Allumer le feu», «Marie»…Toute une génération et les jeunes artistes à qui il a écrit des tubes le pleurent. Johnny Hallyday aura droit à des obsèques nationales méritées.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *