Montpellier : un casting pour trouver des rappeurs

APPEL A CANDIDATURE. Le Théâtre municipal Jean Vilar, à Montpellier, en partenariat avec la salle Victoire 2, à Saint-Jean-de-Védas s’associe à l’association Mot’son dans le cadre de sa formation « Rap Live », du nom du dispositif d’accompagnement scénique destiné aux jeunes artistes souhaitant se former à l’art du rap.
Avec le projet « Rap Live », l’association Mot’Son propose à des jeunes artistes de se former à l’art du rap.  À l’issue d’un concours, deux artistes solo ou groupes, choisis par un jury composé de professionnels, intégreront des Master classes encadrées par des intervenants reconnus du monde artistique.
Deux concerts suivront les ateliers afin de mettre en avant les artistes sélectionnés pour qu’ils puissent présenter leur talent et leur travail le temps d’un concert inédit.

Après le concours, la scène

Dans l’optique de marquer sa volonté de soutenir et de mettre en avant des artistes émergents du territoire, Le Théâtre Jean Vilar offrira même une scène aux participants des sessions Rap Live. Cela, afin qu’ils puissent présenter au public leur talent et leur travail le temps de deux concerts: le premier, le vendredi 23 février à 20h et le second, le vendredi 20 avril, à 20h également au bar du Théâtre, sur la place de la Comédie, à Montpellier. Entrée gratuite dans le limite des places disponibles.
>> Pratique : envoyer vos maquettes pour être sélectionnés et participer aux Master Classe Rap Live !
Limite des inscriptions : vendredi 15 décembre prochain.

Contact : l’association MOT’SON - 06 60 67 70 87 / communication@motson.fr

Master classes RAP LIVE / du lundi 19 au jeudi 22 février 2018 -  du lundi 16 au jeudi 19 avril 2018

11 Comments

  1. Résumé de l annonce : tu es mysogines, homophobe, tu veux vomir ton mal être en insultant tous ceux qui ne sont pas comme toi, tu hais la police mais adore le suit, alors tu nous interesse

    1. C’ets sûrement la réaction la plus bancale que j’ai pu entendre, si tu n’es pas capable d’avoir un minimum de discernement alors ferme juste ta gueule, tu as sûrement une culture rap médiocre et tu te permet de juger l’ensemble de la catégorie musicale…

    2. J’ai grave envie de t’insulter mais je ne vais pas le faire pour ne pas donner raison à ton commentaire mais ça c’est les clichés du rap je suis rappeur et je ne suis pas du tout dans la catégorie que tu cites et beaucoup sont pareil que moi mais malheureusement trop sont peu connu.

    3. Faut vraiment être con pour avoir un discours et une vision aussi primaire d’un art émergent d’une véritable culture et faire des amalgames pareils. La plupart des rappeurs sont très cultivés, intelligents et apportent réellement quelque chose à la société contrairement aux gens derrière leurs ordis comme toi qui critiquent sans rien savoir. Renseignes toi sur cet art avant de déblatérer des conneries pareilles, et sur certains sons comme par exemple fuck tha police de NWA même les insultes sont justifiées, elles servent à dénoncer un régime violent et basé sur l’injustice, c’est une véritable révolution qui fait avancer la société, connard d’inculte. Je suis une fille métisse, je rap, je ne suis pas homophobe, ni mysogine, ni rien du genre mais je te promet qu’un jour si j’me fais connaître je sortirai un son bien vulgaire pour dénoncer et provoquer explicitement les abrutis dans ton genre. Cordialement

    4. Tu ne connais aucunement l’art en question ni la culture qui en découle.
      Tu alimentes les clichés, parles pour ne rien apporter.

      Le rap c’est violent et misogyne.
      Le rock c’est du bruit et de la drogue.
      Le lyrique c’est vieux et chiant.
      Le reggae c’est des dreaddlocks et des joints.

      « Nike ta mère » comme disent les rappeurs.

  2. @Dimitri : j avais oublié : vulgaires. Merci de me le rappeler. Quoiqu’ il en soit tu ne fais rien pour en améliorer l image, bien au contraire. Cela conforte mes propos et mon avis sur ce monde infréquentable. Merci.

    1. De plus pour te prouver que tu as tord renseignes toi sur la ZULU NATION, lorsque tu te seras un peu plus cultivé sur le sujet on pourra en reparler en adulte en ce qui concerne le non respect, la vulgarité et la violence dans le milieu du rap. A la base le rap est l’un des 5 piliers de la culture HIP HOP crée par Kool Herk puis « repris » par Afrika Bambaataa , qui était une alternative artistique à la violence des ghettos, et ça a d’ailleurs été très bénéfique à la jeunesse qui a eu la possibilité de s’exprimer et d’avoir leur propre culture. N’oublie pas que les sois disant « racailles » qui rap et qui viennent à la base des ghetto (ou de la cité pour le cas de la France) montent sur scène pour porter un message au lieu de commettre crimes et délits à l’extérieur. Ensuite, certains rappeurs français comme Vald, deen burbigo ou Youssoupha ont fait un bac général et détiennent une licence dans des domaines plutôt bien. Je viens donc de te prouver de A par B que tes critiques sont totalement injustifiées et basées sur des préjugés à l’image des racistes avec les étrangers ou comme tu le disais des mysogines avec les femmes et des homophobes avec les homosexuels. Donc avant de parler et débattre sur un sujet, renseignes toi, parce que je ne sais pas quel âge tu as mais tu te tape la honte sur cette conversation et te fais remettre à ta place par une fille de 18 piges. Sur ce merci, ce fut un plaisir de t’enseigner des choses sur ma passion.

  3. C’est sur que si l’on met dans la case « rap » des merdes comme maitre gims, lartiste ou autres, oui c’est juste merdique
    mais heureusement qu’il y a des vrais artistes hiphop pour faire des vrais sons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *