EXCLUSIF. Jean d’Ormesson est décédé à l’âge de 92 ans

DERNIÈRE MINUTE. L’écrivain, philosophe, chroniqueur et acteur très connu, Jean d’Ormesson est décédé dans la nuit de lundi à ce mardi à Neuilly-sur-Seine, en région parisienne à l’âge de 92 ans. L’information est parvenue à la rédaction de Métropolitain à 4h30. Elle a été confirmée par son entourage à 7h30, ce matin.

Il était né à Paris, le 16 juin 1925, d’une famille de conseillers d’État, de contrôleurs généraux des finances, d’ambassadeurs de France et de parlementaires, parmi lesquels un chancelier de France et un député à la Convention nationale.

Neuf prix littéraires

Ancien élève de l’École normale supérieure agrégé de philosophie, il pratiquait volontiers l’humour sur les plateaux de télévision, où il était régulièrement invité, notamment pour commenter l’actualité politique et culturelle.

Très cultivé, il a écrit des ouvrages, dont des essais très remarqués qui lui ont valu des distinctions, dont le Grand prix du roman de l’Académie française pour La Gloire de l‘Empire en 1971, puis huit autres prix :

1999 Prix Jean Giono
Le rapport Gabriel
1994 Grand Prix RTL – « Lire »
La Douane de mer
1992 Prix Scanno
Histoire du Juif errant
1990 Prix du mémorial de la ville d’Ajaccio
Garçon de quoi écrire
1975 Prix Balzac
Au plaisir de Dieu.

Il fut directeur général du Figaro de 1974 à 1977,. secrétaire général, puis Président du Conseil international de la philosophie et des sciences humaines à l’UNESCO.

Il avait été élu à l‘Académie française, le 18 octobre 1973, au fauteuil de Jules Romains (12e fauteuil). Il était Grand-croix de la Légion d’honneur. Il séjournait assez souvent dans un domaine viticole de Lézignan-la-Cèbe, près de Pézenas, dans l’Hérault, où il venait se reposer et se ressourcer.

>> Côté vie privée, Jean d’Ormes­son est marié à Françoise Béghin, fille de Ferdi­nand Béghin, patron de presse et fonda­teur de l’entre­prise Béghin-Say, depuis le 2 avril 1962. Le couple a une fille, Héloïse, née en 1962, aujourd’hui éditrice. Il est grand-père d’une petite-fille, Marie-Sarah, née en 1999.

En 2013, Jean d’Ormes­son avait évoqué publiquement son cancer de la vessie. En avril 2015, il avait été hospi­ta­lisé à la suite d’un malaise. Depuis, il était soigné pour cette maladie. Il a été emporté cette nuit, après avoir bien vécu.

17 Comments

  1. Visage fin de pureté, coeur sur la plume, timidité transcendée et génie à l’oeuvre inaltérable de notre époque. Un certain sourire, maintenant la tristesse profonde m’envahie à profusion.
    Virginie Trouiller ( Edilivre.com et Les Editions La bruyère).

    1. meme commentaire sur Dave, par respect pour l’écrivain, prenez un dictionnaire avant de poster votre message de deuil et de tristesse !!
      quel chagrin !

  2. Talent et culture, charme et élégance, passion et lucidité, une si belle personnalité s’en va, son regard magnifique sur le monde nous manquera tant!

    1. Oui quelle grande tristesse il va énormément nous manqué veiller sur nous et notre pauvre FRANCE vous qui l’aimiez tant Je vous admirer tellement. Reposer en paix

  3. Dans la France qui se délite, il y a des îlots de culture, d’intelligence et de bienséance. Jean d’Ormesson était un de ces îlots. Au revoir monsieur, merci pour tout, et bonne route…

  4. Oui , Un très Grand Monsieur nous a quitté .
    Hommage à sa Grande culture et à l’amour qu’il avait de notre langue.
    Condoléances à sa Famille.

  5. Je n’ai pu retenir mes larmes à l’annonce du décès de Mr d’Ormesson qui vient de nous quitter. Il était tellement exceptionnel de par sa personnalité. Une grande perte pour la France. Il était et il restera « immortel ».
    Mes condoléances à sa famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *