MHB / Ligue des Champions : les Espagnols de Léon pour Montpellier en barrages

HANDBALL. Montpellier a concédé dimanche une deuxième défaite sans conséquence pour son dernier match des poules basses de la Ligue des Champions face à Zaporozhye (31-30) dans la salle de Kharkov. Après avoir fait tourner son effectif en prévision d’échéances plus importantes à court terme, Patrice Canayer et son staff ont désormais le temps de préparer les barrages pour l’accession aux 8e de finale qui les verront affronter le club espagnol d’Ademar Léon.

Une défaite sans conséquence

Faut-il s’inquiéter de cette deuxième défaite consécutive en Ligue des Champions ? Si après la belle victoire sur Toulouse, la contre performance à domicile contre Istanbul fut plus surprenante, celle à Zaporozhye fait suite à un match tendu à Dunkerque remporté dans les derniers instants, et à ce long voyage pour atteindre Kharkov en Ukraine. Leaders invaincus dans le championnat de France, les Montpelliérains, comme toutes les équipes engagées dans les compétitions européennes, doivent batailler à chaque rencontre. Une dépense physique et mentale qui a forcément pesé dimanche dans un match sans enjeu. D’autant que Montpellier doit enchaîner mercredi avec un autre déplacement à Ivry. Suivront ensuite, toujours à l’extérieur, le quart de finale de la coupe de la Ligue à Toulouse (13/12) et le 16e de finale de la coupe de France à Grenoble (16/12). Viendra enfin l’heure du choc tant attendu à la Sud de France Arena face au PSG (21/12) avant de terminer l’année.

Et comme le rappelait Patrice Canayer dans la perspective du match contre Zaporozhye : « L’année dernière les derniers matchs de poule était quinze jours avant le barrage donc c’était important de finir fort. Là le barrage aura lieu fin février, c’est une autre vie ». Déjà qualifié depuis trois semaines pour la suite de la compétition, Montpellier retrouvera Ademar Léon pour espérer atteindre les quarts de finale. Les Espagnols, en s’imposant à Elverum, profitent de la défaite de Velenje à Skjern pour prendre la deuxième place du groupe C aux Slovènes grâce à un meilleur goal average particulier.

Retrouvailles pour les frères Simonet

Montpellier et Ademar Léon se retrouveront donc pour les barrages d’accession au 8e de finales. Les deux clubs s’étaient déjà joués lors de la saison 2012-2013 en phase de groupe. Les Montpelliérains avaient concédé deux défaites. Depuis le temps a passé et les effectifs ont changé. Ce sera d’ailleurs l’occasion de retrouvailles entre Diego Simonet et son frère aîné Sebastian qui évolue désormais à Ademar Léon. Les matchs se joueront le 25 ou 26 février pour l’aller en Espagne et le 3 ou 4 mars à Montpellier. En cas de qualification, les Montpelliérains retrouveraient Nantes, deuxième du groupe A et directement qualifié en quart de finale. Mais ça comme pourrait le dire Patrice Canayer, c’est dans une autre vie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *