Montpellier : la femme enceinte blessée au couteau dans une rixe

VIOLENCES. Une femme enceinte de 8 mois a été blessé d’un coup de couteau porté avec un opinel et a reçu un violent coup de pied au ventre, lors d’une rixe dans un bar, dans la nuit de vendredi à ce samedi à 0h30, comme Métropolitain l’a évoqué dès cette nuit.

L’enquête des policiers de permanence ce week-end à la sûreté départementale de l’Hérault a rapidement progressé, avec trois hommes impliqués qui ont été interpellés et placés en garde à vue au commissariat central. Selon nos informations, vers 0h15 deux cousins ont fait irruption dans un bar de la rue de la Palissade, entre la place Roger Salengro et le cours Gambetta, dans le quartier de Plan Cabanes, à Montpellier et ont commandé à manger et à boire. Sauf qu’au moment de payer, ils ont refusé, expliquant que, « c’était gratuit et que la note était pour la maison ».

Le patron et la serveuse ont demandé des comptes aux deux consommateurs, avec une première dispute verbale, avant que les deux cousins soient expulsés manu-militari de l’établissement.

Ils reviennent armés

Le calme était revenu, lorsque les deux cousins mécontents d’avoir été refoulés sont de nouveau rentrés dans le bar, vers 0h45 avec deux armes blanches, dont un opinel et une sorte de poing américain. Une nouvelle dispute a éclaté, cette fois plus violente, avec des coups qui ont été échangés, entre les deux « clients » refoulés, le patron et sa serveuse.

Celle-ci, enceinte de 8 mois a reçu un coup de pied au ventre et un coup de lame à un poignet, souffrant d’une plaie qui saignait, à l’arrivée des pompiers et d’un médecin du Sdis 34. Elle a été admise à la maternité de l’hôpital Arnaud-de-Villeneuve où elle a passé des examens urgents, notamment pour s’assurer de la viabilité du bébé.

Trois gardes à vue

Le patron a également été blessé par ce qui ressemblait à un poing américain. Un des deux cousins était blessé aussi. Tous deux ont quitté les urgences du CHU de Montpellier, après avoir été soignés. Pour démêler cette affaire spectaculaire qui a mis de l’animation dans cette rue du faubourg Figuerolles, les policiers de la Sécurité publique ont interpellé les deux cousins et le patron du bar, qui se trouvent en garde à vue. Et ils ont saisi les deux armes blanches.

15 Comments

    1. Il ne font que suivre les pas du grand banditisme français cela et encrée dans notre histoire entre les bétonne et le gant des traction il n’y a qu un pas.
      Sauf que la eu détourne pas des millions pour les cachet en suisse ou autre paradis fiscal

    1. avec les resto du coeur, les visites des assistantes sociales , les exonérations diverses ils en ont perdus l’habitude

    1. C est pas une ville de merde connard tu ne la connais pas pour dire ça ! Des cons y en a partout et tu en fait parti !!

  1. Saurel continue à parader tandis que la ville souffre de sa politique de solidarité envers la racaille. Aucune politique de prévention dans un quartier décrié depuis longtemps, à deux pas du centre-ville. Une politique totalement inconsciente et suicidaire. Mais lui ne se promène pas seul le soir dans ces quartiers.
    Combien de Joaquim avant les prochaines élections ?

  2. Effectivement, les autorités laissent se développer dans ce quartier tous les trafics ce qui attire tous les malfrats de la métropole voir au-delà…. pourquoi tant de laxisme et de lâchetė ?

  3. On pourra dire ce que l’on veut, mais pendant que Montpellier (re)devient une ville pouilleuse et racailleuse, Béziers remonte la pente. Venez tous au Polygone à Béziers, c’est juste excellent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *