Étang de Thau : récolte et vente des coquillages toujours interdites

POLLUTION. C’est une annonce officielle tombée ce samedi matin, dont les conchyliculteurs de l’étang de Thau se seraient bien passés : la récolte et la vente des coquillages, c’est à dire les huîtres, les moules et les palourdes restent interdites jusqu’à nouvel ordre, c’est à dire dans un délai d’une semaine minimum.

Cette interdiction prise début novembre, il y a un mois jour pour jour, par le préfet de l’Hérault devait être temporaire. Mais, depuis, les résultats réguliers des analyses dans l’étang restent négatives. Les professionnels sont inquiets, car, d’une part, les stocks encore commercialisables sont épuisés et d’autre part, les huîtres et les moules de Bouzigues risquent d’être absentes des tables pour les fêtes de Noël. Tout est mois en oeuvre pour que ce scénario ne se produise pas.

>> RAPPEL : la surveillance des zones de production de coquillages effectuée par l’Ifremer sur des huîtres et des moules en provenance de l’étang de Thau a mis en évidence, le 2 novembre dernier des résultats d’analyses phytoplanctoniques, et de leurs toxines PSP, supérieurs à la norme autorisée dans l’étang. Le préfet de l’Hérault a donc décidé de suspendre provisoirement la récolte et la commercialisation des huîtres, des moules et des palourdes en provenance de l’étang de Thau.

Toxines à forte dose

Les toxi-infection alimentaires causées par ces toxines se traduisent dans les 30 minutes qui suivent la consommation par des symptômes neurologiques qui peuvent être accompagnés de symptômes gastro-intestinaux. Les personnes qui auraient consommé les produits mentionnés ci-dessus et qui présenteraient ces symptômes sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

Les huîtres, les moules et les palourdes récoltées antérieurement au 30 octobre 2017 ou provenant d’autres zones de production, n’étaient pas soumises à cette mesure de restriction décidée par un arrêté du préfet en date du 3 novembre dernier

Les professionnels peuvent donc continuer à commercialiser ces coquillages dans la mesure où ils présentent les qualités sanitaires requises pour garantir la sécurité des consommateurs, mais, les stocks sont désormais épuisés. Les années précédentes, cette situation identique s’était produite, avec toujours une solution intervenue à la mi-décembre, ayant permis aux produits estampillés Bouzigues de bien se vendre pour les fêtes.

7 Comments

  1. Il serait bon de préciser que le taux cette semaine sur le site d ifremer est de 482 le seuil sur le bassin de Thau est de 800 donc la semaine prochaine le taux devrais être en dessous de 800 et l étangs ouvert à la récolte. Ces articles alarmant ne sont pas la vérité car le taux d en d autre zone est à 3000 avant l interdiction. ( chercher l erreur ). Quand je lis votre article je rigole bien. Sachant qu avec un taux de 800 il faudrai qu une personne mange au moins 50kg de chaire je dit bien de chaire avant d avoir quoique ce soit. Nous verrons ce que vous dirais quand nous serons ouvert. Un bon article mr Aubert serai le bien venu à tous pour expliquer les méthodes de calculs avec les souris.

    1. Sachant qu avec un taux de 800 il faudrait qu une personne mange au moins 50kg de chaire

      ou qu’il tombe sur la mauvaise , une seule huitre suffit

  2. Ce n’est pas une pollution c’est un problème algue il faudrait que les médias n’arrête de dire que le bassin est pollué

    1. Ces algues se développent avec la pollution il ne faut pas être niais. Si les usines de merde déversaient pas leur merde dans l’étang on serait bien dans le pays de thau.

  3. j’ai mange heureusement,t mon dieu qu’une seule moule crue de bouzigues je suis parti Chez LE DOCTEUR pour une sévère gastro anterite du A LA CONSOMATION D4UNE MOULE DE BOUZIGUE CRUE HIER contamine a l’algue novorius algue toxique si j’en avait manger 10 et pas faire cuire le reste de mes 500 grammes je serais mort vousETES des assassins d’autoriser la vente de ces coquillages vos analyses biologiques cachent la vérité a cause bien sur et toujours l’argent il a plus de valeur que la vie des gens celui de st ambroix 30500 coyer moi il viendras plus ici c’est mieux pour lui ce vendeur de mort il y a eu 3 cas pas que le mien et j’ai aussi des témoins ATTENTION a VOUS DÉSORMAIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *