Accident mortel de Cournonterral : la famille rentrait à Cournonsec

DRAME DE LA ROUTE. Deux morts et un blessé dans un état critique avec le pronostic vital engagé, tel est le terrible bilan de l’accident de la circulation qui s’est produit vendredi soir sur la RD 114, près de la piscine de Cournonterral, comme Métropolitain l’a relaté dès cette nuit. Une même famille est endeuillée : le père, dans le coma, la mère et la jeune fille regagnaient leur domicile proche de Cournonsec.

Une voiture de marque 406 Peugeot a violemment terminé sa course contre un des arbres qui bordent cette route très fréquentée et qui a déjà été le théâtre d’accidents mortels dans le passé.

Il était environ 23h, quand un automobiliste a donné l’alerte. Avant l’arrivée des sapeurs-pompiers venus des casernes de Cournonterral, Fabrègues, Pignan, Montpellier et de deux équipes du Smur-Samu 34 dépêchées du CHU de Montpellier, un témoin a reçu les confidences du conducteur, le père de famille, avant qu’il ne sombre dans le coma : coincé dans l’habitacle, il a livré l’identité de la famille, mais, il a expliqué qu’il y avait trois passagers. Or, il n’y en avait que deux, sa femme assise à l’avant et leur fille à l’arrière.

Quelle (s) cause (s) ?

Ce renseignement a été donné aux premiers pompiers qui ont requis la caméra thermique pour effectuer des recherches dans un vaste périmètre autour de l’accident, dans l’hypothèse où un des blessés aurait été éjecté. Finalement, il n’y avait à bord que le père âgé de 47 ans, la mère âgée de 43 ans et leur fille de 13 ans.

La maman et l’adolescente ont été tuées sur le coup, le père a été admis au département anesthésie réanimation -DAR A- au CHU de Montpellier avec le pronostic vital engagé. Des prélèvements sanguins ont été réalisés cette nuit pour déterminer si le quadragénaire était alcoolisé et/ou sous l’effet de produits stupéfiants.

L’enquête des gendarmes de la compagnie de Pézenas et plus particulièrement ceux de la brigade de Balaruc-les-Bains est en cours. En l’attente des résultats des prélèvements sanguins, ils s’attachent à chercher la ou les causes de cette sortie de route mortelle. La chaussée n’était pas verglacée, au moment de l’accident.

Cette famille rentrait d’une soirée et était presque arrivée chez elle, à Cournonsec, où elle est connue et estimée. Il ne restait plus que 4 kilomètres à parcourir.

>> À LIRE : l’accident de cette nuit https://e-metropolitain.fr/2017/12/01/cournonterral-vo…ase-contre-arbre/

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *