Vol d’armes à Vergèze : des arrestations dans l’Hérault

CAMBRIOLAGE. Le 1er février dernier, un spectaculaire cambriolage avait été commis dans une habitation du coeur de ville de Vergèze, entre Nîmes -Gard- et Lunel -Hérault- par des individus qui s’étaient enfuis à pied jusqu’à une voiture garée près d’une école, avec un stock de quelque 37 armes à feu, dont des armes de guerre démilitarisés.

Cette scène avait mis en panique les parents d’élèves. Depuis neuf mois, les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Vauvert diligentaient une enquête, notamment grâce au visionnage des bandes de caméras de vidéosurveillance et le relevé de traces scientifiques laissés dans la maison.

Les soupçons se sont portés sur des suspects qui résident dans des campements de gens du voyage aux portes de Béziers et à Frontignan, dans l’Hérault, ainsi qu’en Petite Camargue et dans le secteur de Toulouse, où une opération avec 150 gendarmes, dont ceux d’un Psig Sabre.

Deux incarcérations

Sur cinq suspects arrêtés, deux ont été mis en examen et écroués par un juge d’instruction de Nîmes, les trois aitres ont été remis en liberté à l’issue de leur garde à vue. Les armes restent introuvables.

Les policiers du SRPJ de Montpellier pourraient se rapprocher des gendarmes gardois, après le « casse » récent dans une armurerie de Béziers, où 30 fusils de chasse ont été volés, dans la nuit du 11 au 12 novembre dernier. Pour l’heure, aucun lien ne peut être établi entre ces ceux cambriolages.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *