Raids à Montpellier : « Les canards en colère » aiguisent leurs becs

OPÉRATIONS. Ils se sont proclamés « Les canards en colère » sur leur page Facebook. À l’origine de cette initiative, Lionel Candelon, un entrepreneur des Hautes-Pyrénées : le but est de mobiliser toute la filière du gras dans les 18 départements concernés, dont la région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- et de faire pression sur le gouvernement.

Les producteurs de canards et de foie gras montent au créneau et aiguisent leurs becs par des actions menées dans des supermarchés discount, notamment dans les enseignes Aldi et des grandes surfaces, comme Carrefour. Un commando a ainsi débarqué en fin de semaine dernière à Montpellier et à Lattes pour une opération « étiquetage » sur des produits à base de canard importés des pays de l’Est et qui font concurrence.

Les boîtes en question sont recouvertes par de grosses étiquettes estampillées « Canard en colère ». Ce sont essentiellement des produits de canard venant de Bulgarie qui sont visés par ces opérations, dont un des responsables de l’association des Canards en colère n’est autre, pour l’anecdote savoureuse, qu’un certain Didier Lapoule !

Nouvelles actions

Selon nos informations, de nouveaux raids sont prévus dans les prochains jours, car les membres actifs des « Canards en colère » n’ont toujours pas obtenu satisfaction et ne comptent pas abdiquer de sitôt. Pour l’heure, il n’y a pas eu d’incident, lors de ces actions exprès dans l’Hérault.

À cause de cette concurrence jugée déloyale et scandaleuse, la montée de la colère est bien réelle chez les producteurs de canards. Une menace bien réelle puisque beaucoup d’acteurs sont déjà en chômage technique et que le nombre important des professionnels impactés avoisine les 100’000 personnes directement.

Une action des Canards en colère à Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *