Un ou des loups auraient tué dix-huit ovins aux portes de Nîmes

ATTAQUE. Un loup filmé ces derniers mois dans un vignoble proche de Nîmes et qui reste insaisissable a-t-il de nouveau sévi, ce week-end ? Une quinzaine d’agneaux et trois brebis ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche, sur un terrain de la commune de Beauvoisin, aux portes sud de Nîmes.

Ces ovins appartenaient à l’élevage de Rodolphe Garrido, qui a découvert le carnage hier matin et qui ne cache pas sa colère : son troupeau composé d’une centaine de bêtes a déjà reçu trois attaques mortelles attribuées à ce loup, en l’espace de quelques semaines. La première des trois venues du loup remonte au mois de septembre dernier.

Un ou des prédateurs ?

Pour Rodolphe Garrido, il n’y a aucun doute, vu les blessures sanglantes relevées sur les dix-huit ovins, il s’agit bien du loup, voire de loups, car, il n’écarte pas l’hypothèse qu’il ait deux, voire trois autres prédateurs affamés qui agirait en meute pour se nourrir. Mais, un agent de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage du Gard -ONCFS 30- attendu sur place devra officialiser cette attaque, après ses constatations matérielles.
S’il est avéré que c’est bien un ou des loups qui ont sévi, le berger gardois sera indemnisé. Mais pour lui, l’urgence est de localiser le ou les prédateurs qui tuent des animaux à deux pas des habitations, dans le triangle formé par les communes de Nîmes, Saint-Gilles-du-Gard et Vauvert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *