Hérault : il tente d’introduire plusieurs colis en prison, six mois avec sursis

palais justice montpellier

Les faits remontent au 14 septembre 2014. Un homme qui circulait sur un deux roues, sur la route départementale bordant la prison de Villeneuve-lès-Maguelone, avait tenté d’introduire par des lancés, plusieurs colis dans l’enceinte de l’établissement pénitentiaire. Très vite aperçu par un mirador et la police municipale, la gendarmerie l’avait interpellé quelques minutes plus tard, avant de le placer en garde à vue.

Lors de son audition, il avait indiqué aux militaires qu’il souhaitait venir en aide à un de ses amis qui est détenu et qui était la proie de plusieurs co-détenus. Selon ses dires, les quelques colis qui comportaient notamment cinq téléphones portables et deux bouteilles d’alcool, était la condition pour que son ami ne soit plus importuné. Tombés en zone neutre, ce qui sépare les mûrs des cours de promenade, ils ont tous été récupérés par les agents pénitentiaires et remis aux enquêteurs.

Condamnation maintenue

Condamné à quatre mois de prison avec sursis en première instance, il a décidé de faire appel. Convoqué jeudi à la barre de la chambre correctionnel du tribunal de grande instance de Montpellier, son cas a été rejugé. Avant de faire ses réquisitions, le procureur de la République a demandé au prévenu, quelle était l’identité du détenu en question. Celui-ci n’a pas souhaité répondre à cette interrogation.

Estimant que le refus de répondre démontre la mauvaise foi du prévenu, le procureur a requis quatre mois de prison ferme à son encontre, « pour qu’il voie par lui même, ce qu’il se passe en prison ». Malgré ses réquisitions, la condamnation à quatre mois de prison avec sursis a été maintenue par le tribunal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *