Gard : casino et centre thermal, pépites pour Allègre-les Fumades

RAPPORT. Le casino-cercle de jeux et le centre thermal sont deux pépites pour la petite commune cévenole d’Allègre-les Fumades, comme le montre le rapport de la chambre régionale des comptes de la région Occitanie. Un rapport de 35 pages rendu public ce vendredi.

La chambre régionale des comptes Occitanie a, en effet procédé, pour les exercices 2012 et suivants au contrôle des comptes et de la gestion de la commune d’Allègre-les-Fumades, une commune du bassin alésien de 853 habitants. Les principales observations portent sur la gestion du centre thermal, son impact économique sur le territoire et les conditions de la pérennité de l’activité avec un projet récent de diversification.

Recettes supérieures

La commune, disposant d’un casino, bénéficie de recettes supérieures à celles de sa strate démographique. Elle ne supporte aucune charge liée au thermalisme. En effet, elle a transféré en 2007 sa compétence à un syndicat intercommunal à vocation unique qui a confié l’exploitation du centre thermal à une société anonyme d’économie mixte, la Sogatherm créée en 1990 par le conseil départemental du Gard.

La petite commune a pu ainsi dégager un financement propre conséquent pour faire face à un important programme d’équipement.

Vétusté des locaux, pas d’hébergement

La station présente des caractéristiques handicapantes pour son attractivité et son développement : limitation de la ressource en eau thermale, vétusté des locaux, absence d’hébergement, difficultés de recrutement des personnels de soin, centre de remise en forme peu adapté aux standards actuels. Pour pallier la baisse de fréquentation et pérenniser l’activité thermale, la station a ajouté, en 2012, l’agrément rhumatologie à ceux dont elle bénéficiait pour les affections de la peau et des voies respiratoires. Elle s’est ensuite engagée dans une stratégie de diversification avec un projet visant à privilégier la balnéothérapie au détriment du thermalisme conventionné, pour un budget de près de 12 M€.

Ce projet ambitieux, qui envisage de déléguer les investissements et l’exploitation à un organisme privé, présente des incertitudes sur son financement et sur la cible de fréquentation attendue. La promotion touristique de la station pâtit du manque de coordination des acteurs : office de tourisme communal jusqu’en décembre 2016, et société d’économie mixte exploitante. Une réflexion sur l’implication de l’intercommunalité pourrait dès lors être engagée au terme de l’actuelle concession d’exploitation du centre thermal.

>> À LIRE : l’intégralité du rapport https://www.ccomptes.fr/fr/publications/commune-allegre-les-fumades-gard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *