Violences faites aux femmes : une campagne à la baguette

BOULANGERIES. L’association du Club Zonta International de Montpellier lance une campagne contre la violence faite aux femmes. Samedi prochain, les boulangeries de l’Hérault emballeront leur baguette dans des sacs à pain spéciaux. Pour dire NON à la violence.

Chaque année, en France, plus de 200’000 femmes subissent des violences physiques. En 2016, 123 d’entre-elles ont succombé aux coups de leur conjoint ou ex-conjoint, soit un décès tous les trois jours. « Nous constatons que les moyens légaux et pénaux sont insuffisants pour éradiquer cette violence faîte aux femmes », expliquent les militantes de l’association du Club Zonta de l’Hérault, très active dans l’amélioration du statut de la femme : « Il faut sensibiliser la société à ce fléau d’autant plus que les chiffres augmentent en 2017… Il s’agit aussi de dénoncer la violence faîte aux enfants qui, ne l’oublions pas, sont également les témoins et les victimes de cette violence ».

Un 25 novembre pour les femmes

D’où l’initiative du Club Zonta : une campagne d’information originale pour développer la prise de la conscience avec la complicité… des boulangeries ! Le 25 novembre, consacré par l’ONU Journée Internationale contre les violences faites aux femmes, 400’000 sacs à pain arborant le message « NON à la violence contre les femmes » seront écoulés dans les boulangeries de Marseille à Toulouse. Avec cette accroche : « La violence ne doit pas être notre pain quotidien ». « Nous avons fait le choix d’un support original, le sac à pain, car il constitue un excellent moyen de communication puisque celui-ci est vu en moyenne pendant 40 minutes par au moins trois personnes », explique Elisabeth Méjean, présidente des Zonta Clubs de France et Geneviève Teulade, présidente du Club Zonta de Montpellier.

10’000 sacs à pain dans l’Hérault

Dans l’Hérault, 10’000 sacs à pain seront distribués dans 600 boulangeries du littoral aux hauts-cantons. Dans le département, ces précieux sacs à pain ont pu être édité grâce à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat qui a généreusement pris en charge le coût de la campagne.

« Nous remercions la Chambre de Métiers et son président, Christian Poujol, qui a accepté tout de suite de soutenir notre démarche » – précisent les militantes du Zonta, parmi lesquelles l’élue municipale montpelliéraine Samira Salomon.

Ces femmes militantes se retrouveront la veille sur la place de la Comédie. Vendredi 24 novembre, de 14h à 16h30, cette campagne qui concerne tout le sud de la France sera lancée symboliquement au coeur de la ville.

En 2018 dans toute la France ?

C’est en Italie, il y a deux ans, que les militantes transalpines du Zonta ont pour la première fois eu l’idée d’une campagne de sensibilisation grâce aux sacs à pain : « Nous avons repris cette idée en France pour le 25 novembre 2017 », explique Elisabeth Méjean : « C’est une idée originale que l’on teste cette année dans le grand sud avant, peut-être, de l’étendre à toute le pays en 2018 ». Sur sac, un numéro est bien visible : le 3919, le N° d’urgence à composer en cas de violence faite aux femmes : « C’est une campagne de sensibilisation qui diffuse aussi un message de Tolérance 0 pour ce type de violence », conclut Elisabeth Méjean.

  • Elisabeth Méjean, Samira Salomon, Christian Poujol, et Marie-Christine Gleizes, membres des Clubs Zonta International dans l’Hérault,
  • Geneviève Teulade, présidente Zonta Montpellier-Marie de Montpellier,
  • Jacqueline Coste, présidente Zonta Montpellier-Castelnau,
  • Cécile Naval, présidente Zonta Montferrier,
  • Marie-Christine Gleizes, présidente Zonta Béziers Domitia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *