Les conseils d’une styliste pour un look au top

STYLE. Pas toujours facile de rester à la pointe quand on vit plusieurs journées en une et qu’on souhaite rester élégant. Métropolitain a rencontré Amélie Mauri, styliste de talent, installée à Pézenas (34). Elle décrypte ici les grandes tendances de la saison, qu’elle complète d’astuces adaptées à chaque morphologie.

LA STYLISTE / À tout juste 31 ans, Amélie Mauri a choisi de faire de son nom une signature. Dénicheuse de tendances, styliste audacieuse et inspirée, c’est avant tout une passionnée. Elle a conçu les Cahiers de style de Métropolitain avec une ambition : proposer un look-book accessible à tous et dans l’air du temps.

>> Vous distinguez vraiment la “mode“ du style. Qu’est-ce qui vous inspire ?

Principalement la nature. Quand on l’observe, on se rend compte que l’homme n’a pas inventé grand chose. On ne reprend que les formes et les harmonies couleurs, même au niveau architectural. Regardez une fleur, un essaim d’abeilles ou une feuille, leurs structures sont parfaites, vous ne trouvez pas ? Je regarde évidemment les cahiers de tendances, les nouveautés textiles, ainsi que les créations de grands couturiers. J’aime le foisonnement qu’il y a dans leurs créations. Concernant la mode… oui, je la distingue du style. La mode, je ne la comprends pas toujours. Dans le fond, je la trouve élitiste. C’est comme une chanson davantage diffusée qu’une autre ; à force de l’entendre vous finissez par l’aimer! Et vous vous retrouvez à porter ce minishort ou l’on voit vos fesses, parce que l’instagrammeuse machin truc le porte admirablement. Au final, est ce que c’est réellement vous ?

>> Le style, c’est différent ?

Oui, le style, c’est vous. Il reflète votre personnalité. Une personne à la mode est plus dans un esprit d’intégration de la masse, ce qui donne souvent un look emprunté. Une personne stylée, c’est une personne affirmée qui assume ce qu’elle est, à l’intérieur comme à l’extérieur. Cela ne veut pas dire qu’elle est hors tendances, juste qu’elle est en accord avec elle-même. Elle n’hésitera pas à porter une pièce trouvée en brocante mixée à un basique H&M et un jean avec super chaussures San marina ou Repetto ! Et puis il y a ce côté économique. Le monde de la mode est dans du fast fashion. Le temps des deux collections par an est révolu depuis des années. À vouloir proposer des nouveautés tous les mois, les gens s’y perdent. Je suis adepte du “acheter moins mais mieux“.

« Une personne stylée, c’est une personne affirmée qui assume ce qu’elle est, à l’intérieur comme à l’extérieur »

>> Sur quoi miser pour assurer un look stylé avec un budget limité ?

En premier lieu, regarder son placard ! L’éternel “Je n’ai rien à me mettre“ alors que vos étagères regorgent de fringues, on l’a tous fait. Faites l’inventaire de ce que vous avez et choisissez seulement de nouvelles pièces dans la tendance pour vous créer des nouveaux looks. Misez sur les accessoires. Snood, étole, sacs, bijoux, chaussures, collants. Quand le budget est limité, c’est l’accessoire qui finit la tenue : l’étole peut apporter de la couleur, les bijoux de la féminité et de la luminosité, les collants (un atout majeur) rehaussent n’importe qu’elle robe basique, surtout si on les choisit de couleur, graphiques ou imprimés.

« Quand le budget est limité, c’est l’accessoire qui finit la tenue »

>> Quelles sont les grandes tendances de cet hiver ?

D’après les bureaux de style, l’heure est au mélange des époques, entre rêveries futuristes et nostalgie des étoffes de nos ancêtres.

>> Que conseillez-vous aux femmes de porter cet automne/hiver ?

Question forme, le col roulé revient en force, couplé avec un collier esprit plastron. On retrouve un esprit floral prédominant dans les imprimés et les broderies. L’esprit animal rôde aussi pour cette saison. Mais attention, point trop n’en faut ! Les matières : du patchwork, des découpes et des superpositions. On mélange du brut et du métallisé. On contraste les textures pour un look savamment travaillé. L’accessoire choc : le sac XXXL. Désolée pour les petites (zut, on ne nous verra plus derrière) ! La ceinture corset sinon. En cuir, simili ou tissu, elle marquera votre taille et ça c’est ultra-féminin. Impossible de ne pas évoquer les bijoux : l’esprit minimal perdure… mais l’arrivée de l’ostentatoire va changer les choses. On va être dans du gros, voire très gros. L’avantage : une pièce suffira. Pour les chaussures : ressortez vos cuissardes.

>> Et tout ça, dans quelles gammes de couleurs ?

Emeraude, jaune safran, rose nude, rouge pourpre et ultra-violet. À chaque fois mixé à des gris.

>> Et pour les hommes ?

Ce sera entre allure street-wear soigné et urban casual. Question imprimé : le carreau et tartan écossais reviennent. Le militaire reste indétrônable. La doudoune se mixe à de la fourrure pour un look parka avec un jean retroussé et des chaussures montantes. Les plus audacieux osent le bombers revisité. Niveau matières : de la peau retournée, avec un envers esprit mouton. Du jean, de la maille côte. On mixe la veste blazer en jersey ou velours avec un jean ou chino. C’est aussi le grand retour du bonnet esprit cambrioleur, mais couplé à un style casual urbain !

« Le sac à dos en cuir esprit trappeur marquera la saison »

>> On ose les accessoires ou pas ?

Bien sûr : le sac à dos en cuir esprit trappeur marquera la saison. Chaussures : boots en cuir à semelle épaisse / sneakers en tissu ou en daim montantes. Pour les bijoux, le choix est là : montre en bois, bracelets en cuir brut ou en perles de lave brute et agate indienne. Prédominance, aussi, des ancres marines et éléments géométriques.

>> Couleurs flashy ou sobres ?

Soft, soft ! Kaki, Camel, écru, marine, gris anthracite, rouge pourpre…


>> Une interview à retrouver dans son intégralité dans Métropolitain, le MaG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *