Montpellier : le secrétaire d’État au numérique à l’écoute des startups de la santé

INNOVATION. Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au numérique, est en visite aujourd’hui à Montpellier. L’occasion de rencontrer différents acteurs de l’éco-système numérique de Montpellier. Avant un passage au Digitworld Summit et une visite de la société Kaliop, où il rencontre les écoles du numérique, Mounir Mahjoubi s’est arrêté à l’hôtel French Tech pour y rencontrer des startups de la santé.

La venue de Mounir Mahjoubi était attendue par les acteurs de la French Tech. Entouré du préfet de l’Hérault Pierre Pouëssel, de Chantal Marion, déléguée au développement économique et à l’innovation et de quatre députés (Coralie Dubost, Philippe Huppé, Nicolas Démoulin et Jean-François Éliaou (tous LREM)) le secrétaire d’État au numérique a écouté les demandes pour faciliter la croissance de ces entreprises innovantes parmi lesquelles Anatoscope, Carelabs, Move in bed ou Quantum Surgical. Avec la particularité autour de la table, hormis que sur les 17 personnes conviées une seule était une femme, d’être pour la moitié des médecins. Et l’une des volontés est bien de « montrer qu’il y a des médecins entrepreneurs et de les rendre plus visibles » a souhaité l’un des participants.

L’objectif pour Mounir Mahjoubi, qui fait un tour de France des start-up avec dans chaque ville une thématique, est d’arriver à plus de simplification dans toutes les démarches, « de créer des exceptions en droit pour pouvoir dire on a pu le faire parce que c’était en France ». Avec un éco-système numérique développé et soutenu par la Métropole et un savoir-faire reconnu dans le domaine médical, Chantal Marion souhaite que Montpellier soit « un territoire d’expérimentation des politiques nationales dans le domaine de l’innovation et de la santé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *